Extension: Questions relatives à la pratique et problèmes (plein champ, serre verre, récolte préliminaire ou ultérieure)



ID-Nr. (Jahr-fortlaufende Nr.) Status FFG Status AGS priorisation Bearbeitung durch Légumes Titre professionnel Domaine Spécification de problème et objectifs de projet Commentaire Recherche / Commentaire FRL / Commentaire CF Bio/UMS
20-01 neu 1
Légumes en général Protection phytosanitaire naturelle A La suppression de produits phytosanitaires importants et la sévérité croissante de la Confédération, des médias et des consommateurs nous demandent de répondre aux exigences actuelles et futures avec des produits naturels afin de remplir les objectifs qualitatifs pour les différentes denrées alimentaires. AGS sept. 2019 : Les projets d’extension d’Extension Légumes dans le but de mettre au point des stratégies phytosanitaires durables ont travaillé autant que possible avec des produits non de synthèse. Les firmes propriétaires de produits de remplacement pré-essayés désireuses de les mettre à dispositions pour mener des essais sont les bienvenues.
20-08 neu 1
Légumes en général Extension du service d’alerte phytosanitaire à la Suisse romande A Il existe en Suisse alémanique avec le Tessin un service d’alerte suprarégional dans lequel les services de consultation régionaux sont impliqués activement. Les informations collectées et traitées de cette façon sont rassemblées puis publiées dans les versions allemande et italienne d'ICM. Il n’existe à ce jour aucun réseau de surveillance de ce type en Suisse romande, c’est pourquoi la situation en matière d'infestation n'est pas communiquée dans l'édition en français d'ICM. Quelques abonnés romands ressentent cela comme une discrimination. La question se pose de savoir s’il faut mettre en place avec les services de consultation un réseau d’alerte selon le modèle des services d’alerte des autres régions. AGS sept. 2019 : Quelques conseillers et producteurs ont peu goûté l’absence dans l’édition en français d’ICM d’informations sur la pression de certains bioagresseurs. La différence est due à l'absence d’un réseau de piégeage en Suisse romande. Il faut pouvoir disposer de valeurs réelles des régions pour pouvoir diffuser des alertes fiables. Les relevés de piégeage et le suivi des pièges seraient à effectuer par les services de consultation régionaux. La question est de savoir si les ressources nécessaires à cet effet sont à disposition.
20-17 neu L 1
Légumes en général Terres : Projet d’amélioration foncière(BOVE-Projekt) (NKG) A Le problème des maladies du sol a fortement augmenté ces dernières années. Il faut absolument allouer des ressources supplémentaires à la recherche orientée solutions et applications dans ce domaine. AGS sept. 2019 : Extension Légumes mène notamment des essais de lutte contre des bioagresseurs de sol (application d’antagonistes, mise en œuvre de mesures culturales) en conditions réelles sur des surfaces touchées à l’échelon régional. Un tel projet est en cours depuis des années. Dans l’idée de conserver la structure du sol et la matière organique, une collaboration plus étroite avec la HAFL et d'autres groupes de recherche d’AGS est souhaitable.
20-18 neu L 1
Légumes en général Couverture totale sous fil mécanique efficace contre la mouche du chou (Centre de compétences national en cultures maraîchères) (NKG) A Après la retrait de Perfekthion (diméthoate), seules des mesures préventives (par ex. choix de la surface et travail du sol) permettent de contenir les dégâts causés sur rutabaga (chou-navet) par la mouche du chou. En ce moment, on cherche à savoir s’il est possible de protéger les culture contre les pontes à l’aide de filets. Des questions concernant la mise en œuvre (développement d’outils), l’efficacité (choix des filets) et la rentabilité (coûts supplémentaires) restent sans réponse. Ensuite il serait bon d’examiner si la technique et l'expérience sont transmissibles à d’autres espèces de crucifères (par ex. brocoli) et aussi à la carotte (mouche de la carotte). AGS sept. 2019 : Cette problématique est porteuse d’avenir compte tenu de la limitation sévère des moyens de lutte chimiques. De premiers travaux à des fins de lutte contre la mouche du chou sur rutabaga moyennant la couverture sous filet en conditions réelles sont en cours (Station cantonale de maraîchage AG, AGS). Dans une partie de projet soutenue financièrement par l’OFAG , des solutions techniques permettant de rationaliser le déploiement et l’ouverture des filets sont en cours de développement (CCM, Sté Möri).
20-04 bisher 1
AGS 2018/2
Choux Présence et lutte contre les psylliodes dans les crucifères F Le changement climatique semble aussi se faire sentir en ce qui concerne les psylliodes. La suppression de plusieurs substances actives aggrave le problème : Les exploitations cultivant des crucifères sont aux prises avec les psylliodes du printemps jusqu’à l’automne. Il s’agira d’identifier les espèces de psylliodes (altises du chou/des crucifères) présentes sur les crucifères en culture maraîchère et de comprendre l'évolution de leurs cycles de vie compte tenu des températures en augmentation. Il serait bon de repasser en revue les moyens/méthodes de lutte (alternatifs). AGS sept. 2019 : Des essais exploratoires avec du kaolin ont été menés en 2019 par Extension Légumes. Une efficacité partielle contre les psylliodes a été obtenue. Selon la littérature, certains microorganismes entomopathogènes produiraient également une efficacité pour le moins partielle.
FFG Nov. 2018: Maintenir sur la liste.

FFG Nov. 2018: Maintenir sur la liste.
AGS sep. 2018 :
La lutte chimique directe avec les insecticides homologués est difficile sur quelques cultures en cas de forte pression pathologique (périodes caniculaires). Dans certains cas, il est possible de compenser les manques en déposant des requêtes d’« usage mineur ». Le groupe de recherche AGS 16.7 Protection phytosanitaire écologique en grande culture suit les développements les plus récents quant aux applications de champignons entomophages contre les ravageurs du sol.
FFG Nov. 2017: Continuer.
AGS Sep. 2017:
Des clarifications ad hoc seront nécessaires en 2018 pour confirmer et compléter les résultats des essais de 2017.
FRL 2016:
Laisser en plan. Des essais sont étendus à différents endroits en Suisse.
AGS Sept. 2016:
La situation d'homologation dans les différentes espèces de légumes est à examiner pour détecter les lacunes prioritaires. Des stratégies de lutte alternatives se trouvent dans un stade de développement précoce. AGS maintient le contact et la collaboration avec d'autres instituts.
20-07 neu 1
Légumes en général Dégâts des punaises Halymorpha halys et Nezara virdula sur les légumes de PLEIN CHAMP F Si les punaises dans les serres de légumes-fruits et petits fruits sont sur toutes les lèvres en ce moment, ces ravageurs infligent aussi des dégâts importants aux légumes de plein champ, par exemple le chou-fleur, les brocolis et les salades. La polyphagie de ces ravageurs importés fait craindre des dégâts dans d’autres cultures de plein champ.
Contrairement aux serres, il ne semble guère envisageable d'y répandre un jour des auxiliaires activement pour diminuer les dégâts. Il serait nécessaire de réfléchir à d’autres mesures à cet égard. Mais le temps presse, car les étés caniculaires 2018 et 2019 font s’accroître fortement les populations et ce n’est pas près de s’arrêter.
AGS sept. 2019 : AGS a entretenu un réseau de monitoring des punaises en Suisse alémanique et au Tessin. Étant donné que les punaises à l’origine des dégâts appartiennent à plusieurs espèces, la lutte chimique n’est pas toujours probante. Il serait bon de continuer le développement de méthodes de lutte dites alternatives à l’aide d’auxiliaires ou mécaniques. Il faut adopter une stratégie englobant toutes les cultures. En ce qui concerne les cultures maraîchères, il faut clairement se concentrer sur les cultures sous abri.
20-11 neu 1
Légumes en général Vérification des seuils d’irrigation dans les cultures maraîchères en Suisse F Pendant les deux derniers étés, d’importantes quantités d’eau supplémentaires ont été nécessaires dans les cultures maraîchères. Avec la progression du changement climatique, les besoins en eau des cultures maraîchères continueront d’augmenter. Mais en même temps, l’offre en eau diminue. Les conflits avec d’autres groupes d’utilisateurs vont donc s’accentuer.
L'utilisation de l’eau dans les cultures maraîchères de Suisse doit être optimisée pour remédier à ce problème. L’une des possibilités est l’utilisation de moyens auxiliaires pour piloter l’irrigation. Dans les cultures maraîchères de Suisse, quelques sondes de sol sont d’ores et déjà en utilisation pour piloter l’irrigation. Toutefois, les seuils d’irrigation (%nFK) choisis reposent souvent sur des suppositions peu étayées scientifiquement.
Des essais en plein champ serviront à vérifier les seuils d’irrigation en conditions suisses pour les principales cultures maraîchères.
AGS sept. 2019 : Les connaissances de base existent. Il faut donc les mettre en pratique avec l’assistance techniques des services de consultation régionaux et des sociétés de technique d’irrigation.
20-15 neu 1
Légumes en général Robotique/reconnaissance des plantes dans le domaine des légumes de transformation F Les retraits de substances actives transforment la lutte contre les adventices en défi aussi dans les légumes de transformation. Il faut des mesures/solutions durables et économiques dans le domaine de la robotique et de la reconnaissance des plantes. AGS sept. 2019 : Des systèmes de reconnaissance des plantes à l’aide de caméras numériques (cf. Weedscout...) existent d’ores et déjà. Les robots bineurs (Steketee, Ferrar, etc.) désormais utilisés dans les cultures plantées reposent sur ce pricnipe. D14 Les interventions mécaniques sélectives sur les rangs de semis sont, en revanche, très difficiles à réaliser. Est-ce que Swiss Future Farm serait pionnière en la matière ?
20-20 neu L 3
Légumes en général Filet de protection des cultures F Les filets peuvent contribuer à protéger les cultures de plein champ contre les insectes difficiles à combattre (par ex. contre les punaises dans les brocolis et autres légumes de plein champ). L’utilisation efficace et sûre des filets de protection des cultures (mécanisation partielle/hygrométrie plus faible) (voir aussi le projet « couverture sous filet des navets d’automne contre la mouche du chou »). AGS sept. 2019 : Voir 20-18 pour l’utilisation de filets.
20-21 neu 2
Légumes en général Diminution du cuivre dans les légumes de plein champ F Lorsque le cuivre est autorisé comme PPh, il faut veiller à appliquer une quantité adéquate (dans la plage minimale). Travailler activement sur les mesures et stratégies pour utiliser le cuivre de manière plus efficace et le remplacer, du moins en partie (le FiBL y travaille). AGS sept. 2019 : Quel est l'avancement des recherches du FiBL ?
20-22 bisher L 1
Arbeitsgruppe BLW, FiBL,
AGS 2018/7,
FS FR, Diverse
Légumes en général Souchet comestible (Cyperus) - lutte contre les premières attaques F La propagation de Cyperus continue. Il est demandé à l’UMS de soutenir les projets de lutte contre les premières attaques par un traitement à la vapeur et d’associer d’autres acteurs (entrepositaires, grande distribution, commerce, autorités) en mettant des moyens à leur disposition. Face au désastre économique que représente la propagation du souchet dans les sols maraîchers, il est indispensable de contrôler son développement et de disposer d’une substance efficace. Les essais Agroscope ACW ont montré l’efficacité de l’Halosulfuron.
La plupart des herbicides résiduaires, à de rares exceptions, sont sans effet.
VSGP oct. 2019: Da es an einer schweizweiten Information, Koordination und Übersicht mangelt, hat eine Delegation aus KOLAS, KPSD und SBV, in Absprache mit dem BLW, beschlossen, die vielen aktiven und inaktiven EMG-Arbeitsgruppen in zukünftig einer Arbeitsgruppe "Nationale Koordination Erdmandelgras" zusammen zu fassen. Eine erste Tagung findet im November statt.
AGS sept. 2019 : Les bases méthodologiques et techniques pour l’élimination des sites d’attaque première ont été élaborées par Extension Légumes. Il s’agit maintenant de les mettre en œuvre, ce qui semble être une entreprise difficile à cause de l’absence de consignes et directives fédérales et de la part de la plupart des cantons.
Des stratégies (herbicides) destinées à des surfaces très infestées ont par ailleurs été mises au point et essayées avec succès quant à leur efficacité. L’halosulfuron constituerait un élément précieux dans ce type de stratégie de lutte, mais il ne permet pas de résoudre le poblème à lui seul.

FRL nov. 2018: Plusieurs résultats d'essai sont à disposition. Il faut continuer à forcer la communication, notamment aussi en ce qui concerne la transmission par les semis. En cours, maintenir sur la liste.
AGS sep. 2018 :
Il est apparu que la pression adventitielle diminue nettement au fil des ans (diminution des nodules capables de germer dans le sol => assainissement des surfaces envahies) lorsque les levées de souchet sont combattues rigoureusement et sans relâche. Plusieurs essais de lutte thermique en traitant à la vapeur les premiers foyers lancés sur des bases privées sont accompagnés par des spécialistes. La sensibilisation des praticiens quant au risque de propagation par les graines a continué.
FFG Nov. 2017: En cours.
AGS Sep. 2017:
De nouvelles adventices à problème difficiles à combattre se manifestent sans cesse sur les surfaces maraîchères (exemple ad hoc renouée amphibie). Des stratégies d’élimination et de lutte sont en cours d’essai en collaboration avec des stations régionales. Des examens sur l’importance de la reproduction générative dans la propagation du souchet comestible ont montré qu’à leur tour, les graines peuvent aussi en pleine terre générer rapidement de nouveaux foyers de Cyperus. À l’avenir, le GT ExtG se limitera à traiter exclusivement des problématiques spécifiques à la culture maraîchère du souchet comestible. Les recherches consacrées à Cyperus sont dirigées par le GT malherbologie de Changins.
FRL 2016:
Laisser aller, en cours avec d’autres herbes à problème et plantes envahissantes.
AGS Sept. 2016:
La responsabilité principale pour le projet "stratégie pour la lutte contre le souchet en géneral " est attribuée aux collègues de la malherbologie de Changins (J. Wirth, C. Bohren). Les questions spécifiques concernantes les cultures maraîchères comme le développement des stratégies d'herbicides sont travaillées par l'ExtG.
Commentaires 2010-2015 supprimés.
20-14 neu L 1
Salade pommée, salade iceberg Maladie des nervures roses/nécroses marginales F Lorsque les températures sont particulièrement élevées, on peut constater l’apparition de nécroses marginales sur les laitues pommées et de la maladie des nervures roses sur les iceberg. Ce problème pourrait être lié à une carence en calcium. Des irrigations relativement tardives, notamment de la laitue iceberg, peuvent accentuer le problème quand la récolte est imminente.
Il existe peut-être déjà des expériences ou des fumures foliaires spécifiques qui permettent de remédier à ce problème (chélates, ...).
AGS sept. 2019 : Il s’agit probablement d’un problème physiologique. Des carences relatives en calcium en raison d’une croissance passagèrement trop rapide ou d’une concurrence par des ions d’ammonium ou de potassium conduisent à de tels symptômes. Plusieurs essais avec des engrais foliaires calciques ont été menés par le passé avec des fortunes diverses.
20-02 neu 1
Oignons Mildiou de l’oignon F La suppression de substances actives (par ex le chlorothalonil) rendra la lutte contre le mildiou de l’oignon encore plus exigeante dans le futur. Le but est de mettre au point une stratégie qui permettra aussi dans le futur de combattre de façon optimale le mildiou de l’oignon. AGS sept. 2019 : Des essais stratégiques de lutte contre le mildiou sont prévus en 2019. Il serait bon de travailler aussi avec des produits non de synthèse dans ce cadre.
20-19 neu L 2
Ail Problèmes de pourriture pendant la conservation et le séchage F, N La pourriture pendant la conservation est impossible à combattre directement. La cause se trouve fréquemment dans le matériel de plantation. Agroscope a accompli un grand travail préliminaire pour mettre au point un traitement qui permet de contenir les pourritures ; il s’agit de transposer ces acquis dans la pratique. Il serait aussi nécessaire de s’intéresser aux conditions de séchage. AGS sept. 2019: Extension Légumes a mené en 2018/2019 des essais exploratoires de décontamination du matériel de plantation et sa vaccination avec des antagonistes. Des essais correspondants à plus large échelle sont menés en conditions réelles en 2018/20129 sur cette base d’expérience.
20-05 neu 2.7
Oignon Fermeté de la pelure des oignons F, N En 2018, les cas de mauvaise fermeté des pelures d’oignon ont été plus fréquents. Des mesures pour améliorer la fermeté des pelures (variété à pelure résistante, itinéraires techniques, etc.) sont nécessaires pour remédier à ce problème. AGS sept. 2019: Il pourrait s’agir d’un problème physiologique. Croissance par à-coups à cause d’un approvisionnement en eau ou en nutriments irrégulier. Assèchement trop rapide ou à température trop élevée ? Des recherches dans la littérature sont susceptibles de fournir des informations utiles en la matière.
20-06 neu 2.5
Oignon Fusariums sur les oignons F, N Pendant l’été caniculaire 2018, on a observé des problèmes de fusarium très répandus sur les oignons. Comment peut-on prévenir et combattre efficacement les dégâts des fusariums (notamment en prévision de températures plus élevées dans nos régions de culture). AGS sept. 2019: La lutte directe est très difficile. Optimiser la rotation et/ou appliquer et favoriser des antagonistes naturels dans le cadre de la rotation.
20-03 neu 1
Légumes en général Punaises sous serre G En 2017 et 2018, des punaises - principalement N. viridula et H. halys - ont parfois endommagé massivement les cultures sous serre. Le temps frais en 2019 a quelque peu retardé cette évolution, mais il y a encore eu des dégâts. Le problème tendra à s’aggraver à cause du changement climatique annoncé. Les exploitations conventionnelles sont touchées à leur tour, car les insecticides actifs contre les punaises perturbent massivement les auxiliaires. L’ichneumon parasite T. japonicus est présent au Tessin depuis 2018 et désormais aussi en Suisse alémanique. Il serait bon de mener des essais avec ce parasitoïde afin d’en évaluer l'efficacité contre H. halys. Il serait de plus indiqué de tester à Conthey l’influence sur le climat dans les serres d’une couverture totale sous filet avec des filets infranchissables pour les punaises.Tenter éventuellement une approche combinant la couverture sous filet et l’utilisation d’ichneumons. Étant donné que plusieurs chercheurs sont actifs dans ce domaine (T. Haye du Cabi, Olaf Zimmermann du LTZ Augustenberg, Agroscope, Koppert, Biobest), il est capital de se concerter.
20-09 neu 2
Légumes en général Utilisation de plantes relais et de bandes fleuries pour le maintien des prédateurs dans les serres. G Quelques sont les plantes ou mélanges fleuries à installer en serre pour favoriser le maintien ou l'installation précoce des prédateurs tels le macrolophus.
20-23 neu 2.5
Légumes en général Reconnaissance optique des ravageurs G Wageningen a mis au point un algorithme qui permet de reconnaître automatiquement l’aleurode du chou dans les serres. Il s’agit d’adapter cet algorithme à d’autres organismes et de l’utiliser en production. La CCM et l’UMS pourraient déposer des projets en la matière.
20-12 bisher 1
AGS 2018/12,
FS FR AGS 2018/22
Aubergine, Poivron, Poivron doux, Piment Lutte contre les punaises G Les punaises Lygus sp. et Nezara viridula ont causé des dégâts importants en cultures d'aubergines et de poivrons en 2019. Les dégâts occasionnés sont le flétrissement des feuilles à l'apex, des chutes de fleurs ou encore piqures sur fruits. La lutte contre les punaises fait intervenir des traitements incompatibles avec les auxiliaires biologiques utilisés en culture. Ce ravageur doit rester un objet d'étude prioritaire, afin de trouver des moyens de lutte alternative en culture. Le Cabi (Tim Haye) et la ZHAW (Jürg Grunder) conduisent des recherches en la matière. Les recherches doivent se faire ensemble avec ces institutions. FRL nov. 2018: Maintenir sur la liste. Le thème est capital. Un auxiliaire naturel a néanmoins été découvert au Tessin par le CABI. Les punaises deviendront un gros problème dans le futur. La grande diversité des punaises rend nécessaire des approches de lutte au cas par cas. Discuter avec l'arboriculture, car elle subit elle aussi des dégâts importants. L’UMS expliquera à la direction d’Agroscope que l’entomologie est un thème d’importance et que des ressources supplémentaires seront nécessaires compte tenu de la problématique grandissante (courrier à la direction d’Agroscope). Coordination/discussion entre les chercheurs d’Agroscope qui travaillent sur ce thème. Mettre l’hiérarchisation de l’importance à 1.
AGS Sep. 2018:
Plusieurs chercheurs travaillent en coordination sur le thème des punaises, pas uniquement en cultures maraîchères (voir 19-10), pas seuleument en BIO. Parlons-nous ici exclusivement de la culture biologique ? En PI, il existe des débuts d’homologations pour plusieurs produits.
20-13 bisher 1
AGS 2018/12,
FS FR AGS 2018/22
Concombre, Cornichons, Concombre de serre, Concombre nostrano Lutte contre les punaises G Les punaises Lygus sp. et Nezara viridula ont causé des dégâts importants en cultures de concombres en 2019. Les dégâts occasionnés sont le flétrissement des feuilles à l'apex et des piqures sur fruits. La lutte contre les punaises fait intervenir des traitements incompatibles avec les auxiliaires biologiques utilisés en culture. Ce ravageur doit rester un objet d'étude prioritaire, afin de trouver des moyens de lutte alternative en culture. FRL nov. 2018: Maintenir sur la liste. Le thème est capital. Un auxiliaire naturel a néanmoins été découvert au Tessin par le CABI. Les punaises deviendront un gros problème dans le futur. La grande diversité des punaises rend nécessaire des approches de lutte au cas par cas. Discuter avec l'arboriculture, car elle subit elle aussi des dégâts importants. L’UMS expliquera à la direction d’Agroscope que l’entomologie est un thème d’importance et que des ressources supplémentaires seront nécessaires compte tenu de la problématique grandissante (courrier à la direction d’Agroscope). Coordination/discussion entre les chercheurs d’Agroscope qui travaillent sur ce thème. Mettre l’hiérarchisation de l’importance à 1.
AGS Sep. 2018:
Plusieurs chercheurs travaillent en coordination sur le thème des punaises, pas uniquement en cultures maraîchères (voir 19-10), pas seuleument en BIO. Parlons-nous ici exclusivement de la culture biologique ? En PI, il existe des débuts d’homologations pour plusieurs produits.
20-10 bisher 1.7
AGS 2018/4
Solanacées Lutte contre l'acariose bronzée (Asculops lycopersici) et acariens jaunes (Tetranychus urticae) dans les tomates et les aubergines G Le acariens jaunes (tétranichus urticae) et l'aculops restent une problématique majeure sur les tomates et les aubergines, particulièrement en culture biologique. Nos cultures de tomates sont touchées de plus en plus tôt, les dégâts de tiges et fruits bronzés sont préjudiciables pour les cultures. Les poils gluants des feuilles de tomate sont un frein à l'utilisation des acariens prédateurs.

Quelle stratégie adopter face à ces ravageurs? Ce ravageur doit être un objet d'étude prioritaire, afin de trouver des moyens de lutte alternative en culture.19-11: Prévention de l’acarien bronzé ; auxiliaires ; produits phytosanitaires avec des délais d’attente de moins de trois jours.
VSGP oct. 2019: Firma plant eine Erweiterung für Kumulus in Tomaten einzureichen.
FRL nov. 2018: Le soufre mouillable n’est plus soumis aux restrictions quant aux résidus. La tomate n'est pas une culture mineure. Il est possible de s’approcher des firmes pour les inciter à déposer des requêtes d’autorisation en la matière. L’UMS va se renseigner.
AGS sep. 2018:
Ce ravageur est en augmentation également dans les pays européens. Le soufre mouillable a été proposé pour remédier aux problèmes de la protection phytosanitaire (« usage mineur »). Des essais menés par AGS (S. Fischer) attestent une bonne efficacité. Auxiliaires ? Les études sur les résidus ne sont désormais plus requises pour les demandes d'autorisation du soufre mouillable. Il serait bon d’inciter une firme à faire une demande d’autorisation.
20-24 neu 1
Solanacées ToBRFV/Jordan Virus G Un nouveau virus est apparu en Jordanie/Israël/et aussi en Basse-Rhénanie. Où en est-on en Suisse ? Risque-t-on de l’importer via les plants/fruits ? Quelle stratégie de lutte/prophylaxie existe-il ? Des études discriminantes seraient-elles indiquées et sont-elles prévues ? VSGP oct. 2019: Seit September 2019 gibt es dazu ein Agroscope-Merkblatt.
20-16 neu 2.5
Légumes en général Hygiène et qualité de conservation des légumes de garde N Dans une cellule frigorifique, la désinfection des évaporateurs est une difficulté majeure. Le problème posé est : Comment éviter la transmission d’une saison à l’autre des germes responsables de diverses pourritures des légumes de garde ? La société sterilAir AG propose une solution : La stérilisation écologique des évaporateurs avec le module ET sterilAir. Celle-ci parait intéressante à tester. Agroscope possède les installations nécessaires. AGS sept. 2019 : Hygiène des locaux de conservation : Cette demande pourrait-elle être traitée par Conthey ?