Extension: Questions relatives à la pratique et problèmes (plein champ, serre verre, récolte préliminaire ou ultérieure)



ID-Nr. (Jahr-fortlaufende Nr.) Status FFG Status AGS AGS rapport de situation Partenaire de recherche Bearbeitung durch Légumes Titre professionnel Domaine Spécification de problème et objectifs de projet Commentaire Recherche / Commentaire FRL / Commentaire CF Bio/UMS
21-33 neu U Légumes en général Film de paillage biodégradable A Evaluation de la durabilité des films de paillage biodégradables (réduction du plastique) FRL 2020: FiBL a déposé un projet UE. Projet externe : poursuivre et maintenir le projet.
AGS Sep. 2020: Actuellement un projet de l’OFAG est en cours entre EPFZ et AGS pour examiner la dégradabilité de différents films dans des conditions de laboratoire et naturelles. Cette étude est censée fournir la base d’un système d’homologation des films biodégradables en Suisse.
21-21 neu L Légumes en général Nouvelles systèmes de production/cultures demandes de la protection - aborder les problèmes phytosanitaires dans les nouvelles cultures de manière proactive A L'introducton de nouvelles/redécouverte d'anciennes cultures est en action suite au changement climatique mais également pour des raisons d'innovation et la recherche de produits de niche. Mais: Les homologations ne s'appliquent qu'aux cultures cultivées jusqu'à présent. Cela freine l'innovation. Tous les essais avec des nouvelles cultures nécessitent un accompagnement du côté phytosanitaire et des homologations adéquates (p. ex. riz, sorgho, pois chiche mais également des nouveaux produits: vanille, épices, plantes médicinales, etc.) FRL 2020: Priorité > 2.0 – reporté (demander individuellement en tant que lacune d’usage). Demande globalement trop générale.
AGS Sep. 2020: Des telles questions sont traitées dans le cadre du projet de détection de lacunes.
21-17 neu U Légumes en général Homologation des PPh
Réduction du dosage au lieu de l'interdiction de substances actives
A Les très nombreux retraits de produits phytosanitaires (> 70 substances actives en 15 ans), sans alternative efficace, menace gravement la pérennité de nos cultures maraîchères. Puisque nous adoptons les retraits de PPh comme l'UE, par mesure d'équité adoptons aussi les nouvelles homologations de l'UE.
Il faudrait donc examiner la réduction du dosage ou connaitre des alternatives avant le retrait d'une substance active pour les cas ou le retrait provoque des lacunes impliquant des grandes pertes. En même temps il faut envisager la mise en place et l'application d'un concept pour l'utilisation rapide et régionale des substances restantes (néonicotinoïdes bettrave sucr. France).
Il faut plus de ressources pour l'homologation de produits/substanes actives au niveau national ainsi qu'une législation/interprétation des ordonances plus fléxible.
FRL 2020: Sujet de politique agricole – Demande à l’UMS. La recherche a également une main dans le dos. En plus, la réduction du dosage n’est pas très judicieux dans le cadre d’une stratégie contre les résistances. L’UMS devrait contacter l’OFAG à ce sujet.
AGS Sep. 2020: Dans le cadre du projet de détection de lacunes se pratique également la détection anticipée de lacunes naissantes et la recherche de solutions de remplacement.
Pour garantir la protection des cultures dans un avenir proche il faut tout d’abord des interventions et du soutien politiques. Le secteur maraîcher ne pourra pas éviter d’interpeller la défense professionnelle et le lobby politique car sinon il n’y aura pas de changements et d’améliorations
21-12 neu L Légumes en général utilisation des PPh réduite, optimisée, création d'une fiche technique par rapport aux appareils A Création d'une fiche technique/comparaison d'appareils phytosanitaires en pratique et en vente sous l'angle de quantité restante minimale / quantité pour lavage/néttoyage / néttoyage simple/minimisant les résidus Respect des règles de distance, remplissage optimal, protection au travail. FRL 2020: Priorité > 2.0 - reporté
AGS Sep. 2020: AGS informe régulièrement sur les derniers progrès en ce qui concerne les techniques d’application par le biais d’articles spécialisés et notamment de fiches techniques
21-10 neu Légumes en général terra preta - biochar A Selon les producteurs, le biochar est vendu en grande quantité en Suisse.
Quels effets positifs ou secondaires fondés en découlent pour le maraîchage?
(Question marginale: Est-ce que ça peut être une mesure pour p. ex. génerer des certificats CO2 dans le cadre des discussions actuelles au sujet de la réduction du CO2?)
FRL 2020: Priorité > 2.0 - reporté
AGS Sep. 2020: Les avis concernant les avantages ou risques de l’utilisation de biochar divergent. Les effets positives pour les cultures sont limités. Parfois le biochar est utilisé en tant qu’additif dans le compostage.
21-01 neu L 2020/01
2020/12
2020/22 (fehlt)
Légumes en général Lutte contre Halyomorpha halys et Nezara viridula avec les parasitoïdes des œufs Trissolucs japonicus / Trissolucs basalis A Les deux espèces de punaises mentionnées sont des espèce introduites et disposent d'un cercle de plantes hôtes très large. Depuis quelques années les dégâts observés dans des cultures de fruits ou légumes augmentent. En même temps la lutte contre les punaises avec les produits phytosanitaires homologuées en Suisse ou bien la couverture sous filet des cultures de manière convenable et étanche s'est avérée très difficile. En plus, l'application de produits phytosanitaires met en peril l'utilisation performante d'auxillières dans les cultures sous serre. Dans les zones de provenance des punaises, elles sont entre autres parasitées par leurs antagonistes naturels T. japonicus et T. basalis.
L'objectif du projet et de connaître la stratégie / quantité de dissémination optimale de T. japonicus et T. basalis pour lutter contre les punaises dans des conditions réelles.
FRL 2020: Insertion dans des projets AGS existants 2020/01 (monitoring) et 2020/12 (stratégies de lutte contre des ravageurs difficiles à contrôler) regrouper les n° 6, 48, 51. AGS Conthey aura un entomologue partir de fin 2020. Il pourrait s’en occuper en 2021. Aborder AGS Conthey à cet égard.
AGS Sep. 2020: Dans le cadre du service d’alerte du groupe de recherche extension cultures maraîchères les punaises sont également saisies et des indications de lutte sont émis.
21-37 neu U Légumes en général Protection des plantes pour le chanvre
Plein champ/serre/hors-sol
A Pour la production de cannabis (CBD) il n'y a aucune substance active homologuée dans l'index des produits phytosanitaires de la confédération. Désormais le chanvre est produit sous serre et en plein champ. Des demandes envers l'office cantonal metten en question la phrase: "Ravageurs et mycoses n'ont quasiement pas d'importance dans la culture du chanvre (source: https://www.oekolandbau.de). Rien que pour la protection du marché il faut mettre en place des conceptes de protection des plantes avec les suvbstances actives/outils appropriés FRL 2020: Priorité > 2.0 - reporté
AGS Sep. 2020: Le chanvre n’est clairement pas un légume, mais une plante médicale => Transmettre la demande à Conthey.
21-32 neu Légumes en général Réduction de l'utlisation de tourbe A La Confédération veut réduire radicalement l’utilisation de tourbe. Le renoncement ou la réduction de la tourbe exige des efforts conséquents, car la gestion de la culture (irrigation, engrais, etc.) devra être complètement adaptée aux nouveaux substrats. Il est nécessaire de mener des recherches supplémentaires pour réduire la tourbe dans les mottes de terre compressée. FRL 2020: Un nouveau projet devrait être soumis. Maintenir. Un projet de FiBL et ZHAW est en élaboration à cet égard. L’éclaircissement de cette question de réduction de la tourbe est d’une grande importance pour l’UMS. Autant en production biologique que conventionnelle.
AGS Sep. 2020: AGS a soutenu le FiBL et la ZHAW lors de l’élaboration d’une première esquisse de projet. Quelle suite?
21-27 neu Légumes en général Assurer la fertilité du sol en culture maraîchère Bo Récuperer mécaniquement la fertilité du sol.
La production maraîchère en plein champ demande souvent des passages journaliers dans les cultures, à effectuer même dans des conditions météorologiques difficiles. Au Tessin p. ex., ceci est le cas pour les courgettes; étant la culture de légumes la plus importante avec 50 ha. De ce fait la fertilité du sol peut être compromise à long terme.
Le travail du sol est un élément essentiel pour favoriser et récuperer la fertilité du sol. Le marché nous propose plein de machines, mais quel est la technique appropriée pour garantir une fertilité du sol à long terme en culture maraîchère?
FRL 2020: Dirigé par BFH-HAFL / Inforama Ins respectivement la station décentralisé d’essais Ins (ressources externes). Maintenir, poursuivre (mettre la priorité à 1.9).
AGS Sep. 2020: Les connaissances de base nécessaires sont disponibles au niveau de la recherche. Après avoir rassemblé le tout, il faut le mettre en œuvre dans des conditions pratiques, avec un « suivi scientifique » et dans le cadre de projets de longue durée. A la HAFL des projets similaires sont en cours. Aborder tout ça de manière interinstitutionnel dans le cadre du CNCL.
21-20 neu U Légumes en général Programmation d'un moteur de recherche (Bot) pour des indications de protection phytosanitaire et produits/substances dans les pays voisins Di La recherche de solutions aux lacunes en Suisse, existantes ou prévisibles, doit être automatisé par un outil de recherche en ligne (moteur de recherche, bot informatique). Celui-ci listera les homologations pour une certaine indication dans un périmètre sélectionnable. Objectif: Simplification de la présentation de demandes d'homologation en général/lacunes/cas de situations d'urgence ainsi que la création d'un espace juridique cohérant/comparable (conditions équitables). FRL 2020: Priorité > 2.0 - reporté
AGS Sep. 2020: Tout le monde a accès aux bases de données PPh nationales des pays pertinents pour la Suisse. En cas de besoin il faut faire appel à un moteur de recherche. Même l’UE ne dispose pas d’un tel outil. La vérification de l’état des homologations au niveau international par un expert est faisable avec un effort acceptable. A quoi bon, si ensuite, en cas d’une demande d’homologation d’un produit déjà homologué dans un pays de l’UE, il n’est pas réaliste de parcourir le processus officiel d’homologation dans un délai raisonnable ! Il serait plus important pour les maraîchers suisses d’avoir une solution pratique en remplacement de la banque de données DATAphyto, qui elle ne pourra être maintenu et mise à jour par AGS plus que pour une durée limitée.
21-02 neu Légumes en général Constituer une base d’images d’organismes nuisibles et la démarcation des auxiliaires Di L’identification d’organismes nuisibles et la démarcation des auxiliaires sur légumes est essentielle en protection phytosanitaire. La reconversion à la production biologique intensifiera cette problématique. Les experts en matière d’entomologie dans le cadre des questions pratiques sont à soulager. Les offices sont toutefois des généralistes. Donc : 1) Constituer une base d’images des images existantes pour a) la formation b) première identification (des découvertes de consommateurs peuvent également y être ajoutées) 2) Formation des offices (p. ex. reconnaître Thrips palmii) FRL 2020: Évaluer la proposition, éventuellement intégrer dans des projets AGS existants ou projet à financement externe (CNCL, station décentralisé d’essais). Maintenir.
AGS Sep. 2020: L’extension cultures maraîchères dispose d’un grand nombre d’images gérées de manière individuelle par chaque spécialiste. AGS n’a à l’heure actuelle pas de banque de données globale pour les images, accessible librement au grand publique, car des externes n’ont pas accès aux servers de la confédération.
21-24 neu Légumes en général Utilisation de phosphate d'ammonium recyclé & qualité des légumes Le phosphate d'ammonium est recyclé dans des projets pilote depuis des STEP. Les deux méthodes du stripping (précipitation) ou pressage (filtration) sont utilisées. Les produits/engrais varient selon le procédé de séparation appliqué. Il faut examiner lequel des deux procédé est plus approprié à fournir un fertilisant adapté au maraîchage. Les deux produits sont à utiliser lors d'essais qui évaluent les caractéristiques de rendement notamment la qualité sensoriel ainsi que la charge en substances indésirables (biologiques, chimiques). FRL 2020: Priorité +/- 2.0 : Mettre à 1.9. Le secteur maraîcher doit absolument suivre ce qui se passe au service d’homologation à ce sujet et déposer ultérieurement des demandes de recherche comme c’est décrit p. ex. dans le commentaire AGS. Lien vers d’autre stations AGS.
AGS Sep. 2020: Dès que ce type d’engrais de recyclage est autorisé par le service d’homologation des engrais de la confédération, le secteur maraîcher doit également réfléchir à cette thématique. La question qui se pose est celle des métaux lourds ou d’éventuelles composés toxiques qui pourraient compromettre le développement ou la qualité des légumes.
21-04 neu L Légumes en général NO3 dans les eaux souterraines - projets nitrate Les cultures de légumes sont récoltés en pleine croissance, donc il y a des quantités restantes élevées de Nmin dans le sol. En même temps la fertilisation se fait sur la base de valeurs empiriques (et non pratiques) car la prise d'échantillon prend trop de temps et les exigences du marché sont prioritaires. La siutation a évoluée (NitroGäu, conservation de l'humus). Il faudrait examiner comment l'application de différentes méthodes (analyse de sucs de plante/capteurs/témoin azote) en lien avec la technique de production (fertilisation habituelle/ciblée, sans labour/sous-semis/plantation directe) et en fonction de la culture (type/culture longue/courte) peut apporter un soulagement. Frais/avantages sont à évaluer un label doit être crée le cas échéant FRL 2020: Mettre la priorité à 1.9. Maintenir. A cet égard, la filière/le FRL doit être proactif en raison des différents exigences politiques. Ils existent des idées de projets auprès d’AGS. Les normes de fumure spécifiques des cultures sont à évaluer.
AGS Sep. 2020: Dans le cadre des projets régionaux appelés projets nitrate, soutenus financièrement par la confédération, les effets de différentes techniques culturales réduisant les teneurs en nitrate sont également examinés dans des cultures de légumes. P. ex. fertilisation azoté des plants d’été en tenant compte de Nmin, exportation de déchets de récolte, couverture végétale en automne et en hiver, etc. Agroscope épaule techniquement les collaborateurs du projet (services de protection de l’environnement, FiBL, Hautes écoles).
21-11 neu Légumes en général Régulation CO2 en serre En La régulation de l'injection du CO2 gagne en importance, si on part du principe qu'il faut passer aux énergies vertes, donc le gaz naturel est supprimé. Le CO2 acheté est cher et n'est pas forcément neutre en CO2 resp. vert pour l'atmosphère (car gangé de procédés chimiques). L'injection minimale, ciblée pour obtenir l'effet de croissance optimal est d'autant plus important. Les exploitations dépendent de solutions uniques/autonomes de l'étranger qui ne sont pas toujours garantis à long terme. Est-ce qu'il existent des alternatives en Suisse? FRL 2020: Priorité +/- 2.0, effacer, insérer dans le projet énergétique n° 15. Au Pays-Bas ils existent de nombreux résultats de recherche de bonne qualité à ce sujet. Entreprises avec technique de commande et le conseil respectif existent. Il ne faut donc pas de recherche, seulement un transfert de connaissances dans le cadre d’une conférence de production sous abris.
AGS Oct. 2020: Agroscope peut prendre contact avec M Lutz Collet pour étudier le sujet, faire une recherche d'information et élaborer un court rapport. Agroscope travaille à l'optimisation de l'injection du CO2 en serre en suivant de près la physiologie des plantes en culture et en optimisant les apports lumière x CO2 x Température.
21-07 neu Légumes en général Sujet de l'énergie En Pendant que l'UMS se dédie à la question des sources énergétiques et leurs mise à disposition il serait important d'appliquer les conclusions au sujet de l'économie d'énergie des Pays-Bas. Mot-clé "het nieuwe telen" abrégé HNT ("la nouvelle culture") et "kas als energiebron" (lien).
Le concepte HNT dans les serres à pour but d'atteindre au moins autant de productivité (que dans le passé) en consomant toutefois moins d'énergie.
FRL 2020: Mettre la priorité à 1.9, maintenir, mais prévoir plutôt sous forme de transfert de connaissances dans le cadre de la conférence de production sous abris, cf. projet n° 14
21-28 neu U Légumes en général Régulation des insectes F Les insectes transemetten beaucoup de malaides: Quels systèmes de production viennent à l'aide lors de la régulation des insectes? (Méta-analyse, rassemblant les connaissances disponibles) FRL 2020: Priorité > 2.0 - reporté
AGS Sep. 2020: A cet égard il y a des différences énormes entre les différents ravageurs et cultures. Il n’y a que très peu de mesures ayant un effet contre la majorité des ravageurs. => il faut une analyse plus spécifique
21-26 neu L 2020/07 Légumes en général Adventices à problèmes en culture maraîchère F Différents adventies à problèmes tel que Cyperus esculentus, Abutilon theophrasti, Reynoutria japonica, Bidens spp., Artemisia vulgaris, Commelina communis, etc. causent des dégâts considérables au niveau du maraîchage suisse. De ce fait il faut urgemment des solutions:
1. Stratégies de lutte (mécanique et/ou chimique) doivent instamment être préparées.
Ces mauvaises herbes sont souvant favorisées par l'extensification et la promotion de la biodiversité. Reynoutria japonica est propagé mécaniquement le long des rivières par des coupes de néttoyage. Les préstataires de services publics/privés qui éffectuent ces travaux doivent absolument être rendu attentifs à la problématique.
2. Le travail éducatif/d'information doit être éffectué et coordonné au niveau national.
FRL Nov. 2020: Inclusion dans projet extension 2020/07 (adventices à problèmes/néophytes)
AGS Sep. 2020: Ces dernières années, différentes mauvaises herbes problématiques connues ou potentielles ont été traités et 2 à 3 fiches techniques, contenant des instructions de lutte concrètes, ont été élaborées à ce sujet chaque année. Ces travaux seront poursuivis dans les années à venir.
Les cantons et communes (p. ex. services phytosanitaires) sont responsables de la formation continue régionale.
21-09 neu L 2020/10 Légumes en général Stratégie herbicide, envahissement tardif par des mauvaises herbes F Dans les oignons (mais également dans d'autres cultures) et surtout sur des sols organiques résulte le problème de l'envahissement tardif par des mauvaises herbes contre lequel l'utilisation habituelle d'herbicides ne suffit pas. Des techniques alternatives, l'examen des délais d'attente, des nouvelles combinaisons de substances actives/concentrations seraient judicieux pour des sols organiques resp. la connaissance/présentation des moments optimaux de lutte contre des mauvaises herbes redevenants puissants (Solanum, Chénopodes, ...). En même temps il faut calculer la charge supplémentaire/la perte de rendement et en tenir compte (économie d'entreprise) FRL Nov. 2020: Inclusion dans projet extension 2020/10 (stratégies alternatives pour le contrôle de maladies des végétaux, ravageurs, adventices…) Demande déjà en cours.
AGS Sep. 2020: La majorité des herbicides autorisés dans les oignons n’est homologuée que pour l’application dans un stade précoce de la culture. Par conséquent les cultures doivent être scellées au bon moment. Un herbicide du sol approprié à cet effet se trouve dans le processus d’homologation. La question est de savoir si des acides organiques (herbicides naturels) seront homologués pour l’application en tant que brûleur dans des stades ultérieurs de la culture.
21-36 neu U Légumes en général Altise, Thrips, mouche blanche: Des ravageurs quelconques commencent à poser problème F Suite au retrait de produits et substances actives, des ravageurs acceptables/peu problématiques, posent problème. Les textes/informations dans les ouvrages techniques n'a pas été modifié ces derniers 20 à 30 ans, c'est-à-dire que les connaissances de ces ravageurs et de la lutte n'ont pas été approfondis, voir perdus. Dans le chou de Bruxelles, les producteurs ne savent plus quoi faire, après avoir investi eux-mêmes des montants relativement élevés de plusieurs 100'000 francs dans des essais pratiques pluriannuels.
Des progrès ont par contre pu être réalisés pour cécidomyie du chou, drosophile et halyomorpha grâce à l'allocation de ressources rehaussée.
Il faut donc faire des efforts, et ceci sur le terrrain, pour la lutte contre les ravageurs ci-dessus qui agrandissent constamment leur cercle des hôtes (donc se propagent sur des nouvelles cultures).
FRL Nov. 2020: Demandes à énoncer spécifiquement à la culture / le ravageur – est reporté par ici.
AGS Sep. 2020: Tous ces ravageurs doivent être examinés individuellement et en rapport avec une culture spécifique
Traitement sous détection de lacunes et stratégie phytosanitaires. Il faut indiquer des ravageurs et cultures particuliers.
21-34 neu f Chou-fleur Brocoli Hernie du chou sur chou-fleur et brocoli F Diverses variétés résistantes à la hernie du chou telles que Clarina ou RZ 26-207 ont été testées et des essais de chaulage des sols avant la plantation et traitement des plantons avec Agro Kalk ont été mis en place, sans aucun succès. FRL 2020: Priorité > 2.0 - reporté. AGS a des bonnes expériences avec la chaux vive des années de recherche précédentes. Pas de besoin de recherche, mais transfert de connaissances.
AGS Sep. 2020: L’utilisation de chaux vive est efficace en production conventionnelle (recevabilité en bio ???) Les variétés soi-disant résistantes ne tiennent pas ce qu’on s’y attend. FiBL peut certainement aider
21-18 neu L 2020/09 Salades lactuca, Chicorée pommée et chicorée à feuilles Lutte contre le rhizoctone brun (Rhizoctonia solani) F Le rhizoctone brun (Rhizoctonia solani) provoque des pertes de récoltes fréquentes et graves dans les cultures de salades et chicorées (scarole et frisée). La recherche agronomique doit étudier une approche stratégique et holistique combinant : mesures prophylactiques, antagonistes biologiques et substances actives afin de proposer une solution aux producteurs. FRL 2020: En cours (AGS 2020/09). Continuer.
AGS Sep. 2020: La souche de Bacillus subtilis (FZB24) officiellement homologuée contre le rhizoctone de la laitue a eu un effet suppresseur des maladies démontrable dans différents essais. AGS a évalué plusieurs autres souches d’antagonistes. Divers mesures, favorisants l’efficacité des antagonistes, sont actuellement en examen.
21-38 neu L FS SG / FS FR / Landi Seeland / Fahrmaadhof AG Rosenkohl Préservation de la qualité des choux de Bruxelles suisses grâce à de nouveaux processus post-récolte F En raison de l'élimination de divers pesticides, la culture des choux de Bruxelles en Suisse est gravement menacée par la mouche du chou et la mouche blanche. En matière de techniques de culture/protection des végétaux, les alternatives ont été épuisées.
En raison des insectes, à partir de la saison 2021, tous les choux de Bruxelles devront probablement être lavés/traités avant d'être commercialisés (Russtau).
Les deux principales zones de culture (BE/FR et SG) recherchent des solutions post-récolte en collaboration avec leurs clients. La mise en place d'une unité de désinfection spécialement conçue pour les choux de Bruxelles dans le Seeland et d'un système de séchage dans la vallée du Rhin devrait permettre d'assurer la culture des choux de Bruxelles en Suisse (projet financé par des tiers).
FRL 2020: Projet à financement externe. Maintenir.
AGS Sep. 2020: Est traité dans le cadre du projet AgriQnet (requérant CCM/UMS)
21-05 neu U AGS Conthey Légumes en général ADN/ARN/détection d'organismes nuisibles sur la base de leurs structures de proteïnes G Thrips palmi est un organisme de quarantaine. Mais quelle est son allure exacte et comment se distingue-t-il d'autres Thrips, comment les producteurs/conseillers/etc. peuvent le reconnaitre? Veuillez donc:
Détection ADN de Thrips palmi ainsi que pour d'autres maladies (renforcer le diagnostic, test rapide)
FRL 2020: Recherche de base et non pas Extension, peut être externalisé. Plusieurs entreprises privées le proposent. Effacer de cette liste.
La responsabilité pour les organismes de quarantaine est à l’OFAG – SPF. Des méthodes pour des organismes de quarantaine sont connus (AGS). Miser sur Changins, la collaboration doit marcher (pas de projet séparé). Rendre visible ce qui à qui ça peut être délégué.
AGS Sep. 2020: Les méthodes de biologie moléculaire ont un sens quand il s’agit de faire des analyses fines et des diagnostiques de routine (questions oui/non). Cette technologie est aboutie et fait partie des prestations des laboratoires privés. Agroscope Conthey: il existe des caractéristiques morphologiques pour différencier les thrips Balmii des autres. Il existe aussi des amorces PCR permettant un test moléculaire simple pour distinguer les thrips balmii des autres. Agroscope Conthey a engagé un entomologiste qui entrera en fonction le 1er décembre 2020, nous allons voir si il est possible que nous développions un test moléculaire et morphologique pour l'identification du thrips balmii.
21-03 neu AGS Conthey Légumes en général Etat et efficacité de la désinfection dans les cultures hors-sol G La désinfection peut se faire avec différentes techniques (filtre lent, UV, chimiquement, etc.). Des expériences du choix de la technique et son efficacité en pratique ne sont pas connus. Il y a des points faibles comme la connexion de toutes les serres par une seule conduite pour la solution nutritive qui présentent des voie de propagation de maladie existantes et nouvelles (Agrobacterium, dartrose) et qui pourraient empêcher la lutte/éradication en cas de quarantaine. FRL 2020: Démarre (AGS Conthey). Maintenir.
Une demande d’autorisation pour une substance active a été soumis par OTM.
La substance active est mentionné sur la liste des lacunes somme demande 1. Les fiches techniques respectives existent et doivent être complétés si nécessaire. Il en existe des rapports au Pays-Bas. Ceux-ci pourront être traduits.
AGS Oct. 2020: Agroscope Conthey va effectuer un essai de désinfection du réseau d'irrigation d'une serre hors-sol en Déc 2020, entre 2 cultures de tomates. Nous testerons différentes solutions (qualitatif) et leurs efficacités en fonction du nombre de passages ou de la dose (quantitatif).
Agroscope Conthey possède un système de désinfection par les UV, nous allons essayer de le faire installer afin d'en mesurer l'efficacité sur certaines maladies. Cela dépendra des possibilités financières et humaines de notre groupe de recherche (Gr Culture sous serre Conthey).
21-16 neu AGS Conthey Composées Lutte contre les pucerons G Le futur retrait de produits fait craindre quant à la protection des salades contre les pucerons. La lutte contre ce ravageur doit faire l’objet de recherche pour offrir des solutions qui permettent aux producteurs d’atteindre les critères de qualités requis. FRL 2020: Démarre (Conthey). Maintenir.
AGS Sep. 2020: Cette problématique gagne fortement en importance. Agroscope Conthey va développer une recherche utilisant les bandes fleuries + plantes relais en serre afin de maintenir des population d'auxiliaires de lutte biologique, notamment pour lutter contre les pucerons.
21-19 neu Solanacées Guide de l'hygiène & la prévention des virus dans les serres/tunnels de petites- grandes exploitations G La fiche technique au sujet de la hygiène dans les serres publiée par Agroscope est un bon document de base. La mise en oeuvre concrète dans les exploitations (petites, moyennes, grandes exploitations séparément) nécessite un guide présentant des mesures concrètes, classées par prioritées et options de mise en oeuvre et adaptées à la taille de l'exploitation. Voir exemples dans les check-listes SwissGAP). Celui-ci apporte des exemples visuels et de mise en oeuvre concrètes et lucides. En même temps et du moment que c'est standardisé, il peut servir de documentation des efforts des exploitations ainsi que de guide de taxation en cas de sinistre. Ces listes sont mises à jour régulièrement et complété en fonction des expérienes de la recherche et de la pratique/nationales/internationales. FRL 2020: Priorité +/- 2.0 : Mettre la priorité à 1.9. Des essais à ce sujet démarrent chez AGS Conthey. OTM a déposé une demande d’autorisation d’une substance active (cf. projet n° 21-16)
Fiches techniques à ce sujet existent et doivent être complété le cas échéant. Il existent des rapports d’essais au Pays-Bas. Ceux-ci devraient être traduits et publiés. OTM est prêt et motivé d’aborder la problématique avec AGS Conthey et de discuter de la suite.
AGS Oct. 2020: Demande à m Lutz Collet: comment Agroscope Conthey peut apporter son soutient afin de mieux participer à l'amélioration de ce guide? Clarifier les points les plus sensibles à améliorer.
21-29 neu L 2020/01 Légumes en général Virus en surveillance en plein champ Mo Surveillance améliorée: A quel moment et comment faut-il lutter contre les pucerons? p. ex. dans les carottes (jaunissement). Le sujet n'est pas encore tellement important en bio, pourrait par contre gagner en importance. FRL 2020: Est traité dans AGS 2020/01 (Monitoring) – maintenir. Le développement de variétés résistantes devrait être aborder via les entreprises de sélection (n’est pas un sujet Extension), autre thématique. Des variétés résistantes ont été trouvées.
AGS Sep. 2020: La surveillance à base de vecteurs était mise en place par AGS et a maintenant été transférée aux offices responsables de chaque région. Les tests virologiques sont effectués par les virologues d’AGS.
19-19 bisher L 2020/01 FR / SG / PFLOPF Légumes en général Développer des capteurs de spores et un service de diagnostique pour les maladies en cultures maraîchères. Utilisation combinée d’une station météo pour l’irrigation et les prédictions de produits phytosanitaires. Mo Pour réduire l'utilisation des fongicides il faut les appliquer uniquement en cas de risque avéré d'infection. Des capteurs de spores dans les champs permettraient d'indiquer au plus près les risques d'attaques de mildiou, de botrytis et autres maladies importantes des légumes (mildiou et botrytis de l'oignon, mildiou de la laitue...). Le consortium Prisme (www.prisme.ca) a développé cette méthode au Canada. (voir article 30% de fongicides en moins, Le Maraîcher 3/2018).
Les stations météorologiques partiellement mobiles, en combinaison avec des capteurs (humidité du sol, IR, etc.) offrent également la possibilité d'activer des modèles de protection phytosanitaire. Il est envisageable d'y ajouter dans le futur d’autres pièges à des fins de surveillance. La combinaison des données issues de plusieurs stations dans une région présentant une densité suffisante, avec transfert sur Internet des objets est à vérifier. But projet collectif : Dépôt de projets 2018 : Agroscope, AndermattBiocontrol, Grangeneuve (a des projets d’irrigation), Hafl, exploitations, CCM et, le cas échéant, d’autres intéressés.
FRL 2020: Poursuivre
AGS Sep. 2020: Les offices intéressés ont reçu un appui technique de AGS comme l’année précédente. Les modèles de prévisions restent perfectibles
FRL nov. 2019: Maintenir. Les régions s'y sont mises et AGS les soutient.
AGS sept. 2019 : Extension Légumes a contribué en apportant son soutien technique dans quelques projets régionaux. L’organisme ciblé était le mildiou de l’oignon.
FRL nov. 2018: Projet régional. Saint-Gall y travaille. Mais avec l’aide d’autres acteurs. AGR prête son assistance pour l’évaluation dans la mesure que le permettent ses ressources.
AGS sep. 2018: De tels systèmes d’alerte sont dans certains cas en service dans des régions conscrites avec des cultures uniques à large échelle et bénéficiant de conditions climatiques homogènes. Exemple : (Allemagne, ZWIEPRO pour la culture de l’oignon). L’application de ce genre de système est coûteuse dans des régions avec de fortes variations climatiques et des cultures sur de petites surfaces. L’adaptation et le nouveau développement de programmes exigent beaucoup de travail et coûtent cher. De tels systèmes globaux sont d’ores et déjà en vente dans le marché libre. La collecte par certaines régions de leurs propres expériences avec cette technologie est tout à fait envisageable.
FRL Nov. 2017: Organiser un financement tiers ou privé. GVZ et la station cantonale FR sont actifs en la matière et cherchent à savoir ce qu’on peut faire. Maintenir sur la liste.
AGS Sep. 2017: Dépôt de projets de ressources, OFEV ou CTI par le secteur maraîcher. Il est possible de tirer parti de synergies avec le service d’alerte interrégional.
20-08 bisher L 2020/01 Légumes en général Extension du service d’alerte phytosanitaire à la Suisse romande Mo Il existe en Suisse alémanique avec le Tessin un service d’alerte suprarégional dans lequel les services de consultation régionaux sont impliqués activement. Les informations collectées et traitées de cette façon sont rassemblées puis publiées dans les versions allemande et italienne d'ICM. Il n’existe à ce jour aucun réseau de surveillance de ce type en Suisse romande, c’est pourquoi la situation en matière d'infestation n'est pas communiquée dans l'édition en français d'ICM. Quelques abonnés romands ressentent cela comme une discrimination. La question se pose de savoir s’il faut mettre en place avec les services de consultation un réseau d’alerte selon le modèle des services d’alerte des autres régions. FRL 2020: Demande de projet obtenu, insertion dans LN 17-12. Effacer.
AGS Sep. 2020: Le canton du Valais et OTM sont d’accord de fournir des informations par rapport à l’apparition de certains ravageurs dans leurs régions. A cette occasion, un grand merci pour votre soutien
FRL nov. 2019: En Suisse romande l'ICM n'a pas d'informations. Il faudrait la mise en place de capacités régionaux. VS essaye d'obtenir des informations par C. Gilli. VD (M. Baladou) se limite aux mouches blanches et mouches. Rassembler les informations existantes. C. Sauer clarifie les besoins de la Suisse romande pour cela.
AGS sept. 2019 : Quelques conseillers et producteurs ont peu goûté l’absence dans l’édition en français d’ICM d’informations sur la pression de certains bioagresseurs. La différence est due à l'absence d’un réseau de piégeage en Suisse romande. Il faut pouvoir disposer de valeurs réelles des régions pour pouvoir diffuser des alertes fiables. Les relevés de piégeage et le suivi des pièges seraient à effectuer par les services de consultation régionaux. La question est de savoir si les ressources nécessaires à cet effet sont à disposition.
17-12 bisher L 2020/01
Diverse FS / Beratungsring Légumes en général Développement de la surveillance des ravageurs, du service d’alerte, de la détection précoce des ravageurs (monitoring) et des néophytes. Mo Le service d’alerte est une composante importante de la stratégie d’utilisation optimisée et réduite de produits phytosanitaires, ainsi que du réseau d’information et de conseil de la production et des offices techniques. Le changement climatique exige qu’il soit intensifié. Une collaboration est établie au niveau national entre les offices techniques et Agroscope, car les organismes nuisibles ne tiennent aucun compte des frontières cantonales. De plus, la branche maraîchère présente en règle générale des requêtes d’intérêt national. Il convient de développer ce service.
Recherche, contacts et échanges avec les experts à l’étranger. Développer les compétences dans le domaine des adventices invasives et respectivement des adventices indigènes qui pourraient devenir problématiques à l’avenir.
Le service d’alerte devrait être le point de contact pour les maraîchers lorsqu’ils constatent l’apparition d’adventices inconnues. En cas d’apparition, la branche devrait être informée de manière ciblée. Les stratégies de lutte connues à l’étranger devraient être testées et de nouvelles approches mises à l’essai si nécessaire.
FRL 2020: Poursuivre absolument car le réseau des partenaires marche très bien.
AGS Sep. 2020: Le réseau des partenaires impliqués fonctionne parfaitement. AGS continue à accompagner ce domaine d’activités.
FRL nov. 2019: AGS met des ressources à ce sujet. AGS porte un regard attentif aux nouveaux organismes nuisibles de manière continue. Ils sont automatiquement inclus dans la surveillance.
AGS sept. 2019 : Continuation en prenant en considération aussi des bioagresseurs émergents. Meilleure implication des stations cantonales.
FFG Nov. 2018: Maintenir sur la liste.
AGS Sep. 2018: Le service d’alerte est continuellement adapté en prenant en considération l’arrivée de nouveaux ravageurs.
Le service d’alerte dépendant étroitement de la compétence scientifique en matière de diagnostic, l'observation et l’identification des ravageurs sont précoces. Les échanges d'expérience sont soutenus à l’échelon européen (EPPO, OILB...)
FRL Nov. 2017: Le service d’alerte fonctionne en collaboration avec les stations cantonales. Mandat de base dans le cadre du plan d’action. Maintenir sur la liste, est maintenu en cours. Formation continue par Agroscope des chefs de station cantonale et du personnel d’exploitation. Projet financé par des tiers ?
AGS Sep. 2017: Gagne en importance en lien avec le plan d’action Produits phytosanitaires => reconduire, compléter. Il serait bon d’impliquer davantage les stations régionales qui devraient participer plus activement aux tâches de suivi (problème des ressources).
FRL 2016: Laisser aller. Le cas échéant, projet avec moyens tiers. Prendre en esquisse de projet la poursuite du développement des méthodes. Prévoir dans plan d’action phytosanitaire.
AGS Sept. 2016: Lors d'une enquête d'Agroscope qui a été adressée aux offices régionaux l'Armoise a été qualifiée comme adventice problématique de l'avenir. Des essais d'élimination ont été installés. Aussi le prêle du champ est considéré comme probléme.
Commentaires 2014-2015 supprimés.
18-11 bisher L 2020/03
2020/09
2020/21
FS FR Solanacées Colletotrichum coccodes G Les attaques de C. coccodes dans les cultures augmentent insidieusement. L’efficacité (de long terme) des méthodes de lutte est peu connue. Accompagnement d’exploitations, essais, analyse de plusieurs méthodes, le cas échéant, (avant, après, à terme et publication des résultats. FRL 2020: Continuer, car dans le cadre des trois projets AGS il se passe déjà beaucoup. Mené également par BFH-HAFL (manifestement un souci de rotation). Il existe des résultats intéressants des grandes cultures.
FRL nov. 2019: Aspect particulier, différents essais en cours et planifié pour 2020. Traitement en commun pour plein champ et sous serre.
FRL nov. 2018: Divers essais sont en cours. Le problème devient de plus en plus aigü. On s’intéresse également aux plants et aux substrats de culture. Le projet est en cours. Projet est en cours.
AGS sep. 2018: À la fin août, trois producteurs du Tessin subissaient une forte attaque de C. coccodes sur tomate. BEST4SOIL diffusera des méthodes de lutte contre C. coccodes, mais le problème pourrait aussi avoir été importé par les plants.
FRL Nov. 2017: Généraliser le sujet pour les cultures maraîchères, car la maladie survient désormais aussi en plein champ. Le groupe Agroscope le traite en commun. Plusieurs activité pour mieux évaluer cette maladie sont planifiées.
AGS Sep. 2017: Cette maladie est également un problème en plein champ et dans les pommes de terre. Discussion avec les personnes concernées par ces cultures.
17-53 bisher L 2020/04
Légumes en général, cultures mineures Stratégies de protection des plantes dans les cultures d'importance secondaire A Les cultures mineures sont très pénalisées par le manque de moyens de protection phytosanitaire (lacunes d'indication).
Les demandes d’homologations au cas par cas pour ces cultures sont trop couteu-ses en temps et en moyens. Or, l’heure est aux économies !
La règlementation suisse doit adopter le nouveau « catalogue des usages », à l’exemple de celui entré en vigueur dans les pays de l'UE depuis avril 2014.
Ainsi, les cultures mineures se voient rattachées à la culture de référence et accè-dent ainsi aux homologations de cette culture.
Exemples:
Oignon (culture de référence) => ail, échalote (cultures rattachées)
Carotte (culture de référence) => panais, céleri (cultures rattachées)
Epinard (culture de référence) => bette, pourpier (cultures rattachées) etc.
(RAPPEL requête déposée en 2015)
En Suisse, les producteurs innovants sont très intéressés à disposer d’espèces anciennement cultivées, aujourd’hui oubliées et dont la production commerciale a disparu ou presque dans nos régions. Il s’agit par exemple de cultivars d’ail, d’artichauts ou de persil racine. Ces cultures de niche sont aussi exposées à des problèmes posés par des maladies ou des ravageurs, et la lutte contre les adventices y est très coûteuse. Le succès de telles cultures dépend du développement de stratégies intégrales de protection phytosanitaire et de l’adaptation des autorisations actuellement en cours.
Répertorier les principaux problèmes phytosanitaires et culturaux actuels chez les cultures de niche à examiner en priorité. Rechercher activement des concepts intégraux, économiquement supportables, de protection des cultures et de lutte contre les adventices. Étudier la situation en matière de protection phytosanitaire à l’étranger et, en cas de besoin, élaborer les bases d’une extension des autorisations pour des produits phytosanitaires adéquats.
FRL 2020: Est traité dans le cadre du projet de lacunes d’usage, effacer par ici. AGS tient actuellement compte de chaque lacune dans le cadre des stratégies de lutte. Par contre, chaque lacune devrait être soumis individuellement.
AGS Sep. 2020: Tout ça sera traité dans le cadre du projet de détection de lacunes pour autant que le FRL définira la priorité étant élevée.
FRL nov. 2019: Maintenir. Toutefois, chaque point ouvert doit être traité individuellement en tant que usage mineur.
UMS oct. 2019: Avant de continuer il est indispensable de connaître les cultures desquels il s'agît. Des adaptations ne sont pas très faciles à faire, car les bases sont repris de l'UE (essais de résidus et d'efficatité). Il faut des propositions de cultures concrètes.
AGS sept. 2019 : Le projet portant sur les indications par défaut (usages mineurs) traite également les microcultures. Il n’est pas tout simple dans ce cas de motiver les firmes phytosanitaires à élaborer une demande d’usage secondaire. De plus, le processus d’autorisation n’évolue la plupart du temps que très lentement.
FRL nov. 2018: Refaire le groupement de la liste d'« usages mineurs » pour éliminer, le cas échéant, des cultures/légumes bloquant les autorisations. Il serait bon de reprendre de l’UE telle quelle la classification de cultures nouvelles faite par l’UE. Le représentant de l’OFAG a entendu cela. L’UMS fera son analyse et s’approchera si besoin est de l’OFAG.
AGS sep. 2018 : Les travaux et échanges internationaux portent aussi sur les microcultures et surtout sur les nouveaux ravageurs. Utilisation de synergies.
FRL Nov. 2017: Poursuite.
AGS Sep. 2017: Le programme portant sur les usages mineurs continue de gagner en importance en lien avec le plan d’action Produits phytosanitaires.
FRL 2016: Des maisons ont pu être abordées. L’UMS traite à ce sujet avec les maisons. Laisser en plan.
AGS Sept. 2016 : Selon la stratégie de l'OFAG dans le cas d'une nouvelle requête d'homologtation une autorisation pour le groupe entier superieur est accordée si la situation des résidus admet une telle action.
Commentaires 2013-2015 supprimés.
20-02 bisher L 2020/05 Oignons Mildiou de l’oignon
Pourriture du collet de l’oignon
F La suppression de substances actives (par ex le chlorothalonil) rendra la lutte contre le mildiou de l’oignon encore plus exigeante dans le futur. Le but est de mettre au point une stratégie qui permettra aussi dans le futur de combattre de façon optimale le mildiou de l’oignon.

Les pourritures du collet de l’oignon (causées par le botrytis ou par d’autres pathogènes) occasionnent d’importantes pertes dans la production biologique. Mettre en expérimentation des produits biocompatibles et des combinaisons de produits afin de réduire ces problèmes.
FRL 2020: L'autorisation du Mancozeb expire dans l'UE le 31.01.21. La période d'autorisation en Suisse est très incertaine ! Il est impératif de trouver une solution de remplacement. Avec ces alternatives connues, potentielles et testées, il devrait être possible de remplacer partiellement le Mancozeb à court terme. "Minor Use" -> liste des lacunes !
BASF et Syngenta ont déjà des produits sur le marché (DE, A, NL, I, S). Contacter les détenteurs de l’autorisation à cet égard afin de déposer des demandes d’homologation ou bien les prier de demander une homologation en cas de situation d’urgence. A suivre de près ! Le besoin en stratégie est hautement prioritaire !
Le projet FiBL pluriannuel arrive au terme. FiBL peut être exclue en tant que partenaire de projet à ce sujet.
AGS Sep. 2020: AGS a réalisé des essais de stratégie contre le mildiou dans différentes régions en 2020. Dans ce cadre des produits non chimiques de synthèse ainsi que des nouveaux fongicides ont été pris en compte. Tandis que les produits alternatifs n’avaient quasiment pas d’effet démontrable sur oignons, une substance active chimique de synthèse pas encore homologuée en Suisse à l’heure actuelle s’est fait remarquer très positivement. La plupart des fongicides habituelles homologués actuellement n’a pas pu résoudre la problématique du mildiou.
Une série d’échantillons d’oignons du Seeland a été examiné à l’infestation par des champignons de pourriture. Des nombreux échantillons ont été infestés
FRL nov. 2019: A regrouper avec le sujet précedent (17-24). FiBL réalise aussi des essais de mildiou. FiBL et AGS vont s'échanger à ce sujet. Pourriture du collet de l’oignon: Problèmes majeurs au niveau de la production à Fribourg. Le problème persiste. La raison n'est pas toujours évidente. AGS souhaite le détecter déjà au champ et non seulement quand les problèmes apparaissent au stock. Regrouper avec 20-02.
AGS sept. 2019 : AGS n’a pas enregistré d’annonce de dégât en 2019 non plus.
AGS sept. 2019 : Des essais stratégiques de lutte contre le mildiou sont prévus en 2019. Il serait bon de travailler aussi avec des produits non de synthèse dans ce cadre.
FFG Nov. 2018: Maintenir sur la liste. Le problème ne s'est pas posé en 2018.
AGS sep. 2018 : Le laboratoire de diagnostique n’a probablement à cause de la sécheresse presque pas reçu d’échantillons d’oignon présentant une suspicion de pourriture du collet. La fusariose et la maladie des racines roses ont causé des dégâts sévères dans deux cas.
FRL Nov. 2017: Le FiBL reste dans le coup. Mathias Lutz se concentrera l’année prochaine sur cette culture. Il tente d’identifier correctement le problème, car il est souvent mal diagnostiqué. Appel aux stations cantonales d’envoyer des échantillons ! Inforama Seeland peut mettre à disposition des variétés d’essai à Agroscope pour vérifier la sensibilité des variétés.
AGS Sep. 2017: Des clarifications en matière de diagnostic sont en cours pour plusieurs provenances d’oignons.
FRL 2016: FiBL examine ça dans le cadre des mesures phytosanitaires. AGR et FiBL se consultent à ce sujet.
AGS Sept. 2016: Analyse du problème sur la base de la diagnostique.
20-19 bisher L 2020/05 Ail Problèmes de pourriture pendant la conservation et le séchage F, N La pourriture pendant la conservation est impossible à combattre directement. La cause se trouve fréquemment dans le matériel de plantation. Agroscope a accompli un grand travail préliminaire pour mettre au point un traitement qui permet de contenir les pourritures ; il s’agit de transposer ces acquis dans la pratique. Il serait aussi nécessaire de s’intéresser aux conditions de séchage. FRL 2020: Evaluations des essais attendus de AGS. Maintenir.
AGS Sep. 2020: Pendant l’année de production 2020 différents producteurs ont été accompagnés techniquement pour réaliser une analyse du problème. En plus des pathogènes du sol et des plants, ce sont notamment le processus de séchage et la technique de stockage qui ont une grande influence. Des essais de désinfection des plants et leur inoculation avec des antagonistes sont en train d’être évalués
FRL nov. 2019: Essais en cours. Problème d'une culture de niche typique. AGS va continuer. Mettre la priorité à 1,9.
AGS sept. 2019: Extension Légumes a mené en 2018/2019 des essais exploratoires de décontamination du matériel de plantation et sa vaccination avec des antagonistes. Des essais correspondants à plus large échelle sont menés en conditions réelles en 2018/20129 sur cette base d’expérience.
18-04 bisher L 2020/06 FiBL / FS FR / FLYIPM Légumes en général Utilisation d'auxilières contre la mouche des choux A, F, G Utilisation d'auxilières: La mouche des choux infecte les cultures de radis sous serre. Des essais en cultures sous serre avec l'utilisation d'auxilières ont été réalisés avec succès aux Pays-Bas et en France. Continuer la recherche bibliographique (F, NL) et ensuite essais pratiques en combinant Macrocheles robustulus, Hypoaspis miles, Steinernema feltiae étant tous des auxilières commercialisés pour lesquelle un effet contre la mouche des choux à été démontré. FRL 2020: Suivre de près, en cours. Maintenir.
AGS Sep. 2020: L’effet d’une application d’auxiliaires à court terme en plein champ est très incertain. L’utilisation expérimentale d’antagonistes y ressemblait (cf. projet à financement externe terminé FLYIPM). L’utilisation de filets dans les navets est examinée maintenant, dans la 2ème année d’essai. (Projet à financement externe CCM-UMS). Les évaluations de l’année précédente étaient encourageantes. Les évaluations de cette année sont encore en attente.
FRL nov. 2019: AGS est en train d'étudier l'utilisation de filets. A l'étranger il n'y a pas de nouvelles par rapport aux mouches au niveau de la protéction phyosanitaire non plus. Maintenir.
AGS sept. 2019 : Des stratégies de lutte dites alternatives avec des organismes entomopathogènes et l’application de répulsifs sont mises au point dans le cadre d’un projet de recherche international financé par des tiers FlyIPM (= Fly Integrated Pest Management = gestion intégrée d’hyménoptères bioagresseurs). En outre, des clarifications quant à l’optimisation de l’utilisation de filets ont lieu dans le cadre d’un petit projet (CCM, la station cantonale de maraîchage AG, AGS, une société privée, financement partiel par l’OFAG).
FRL nov. 2018: Rien de nouveau non plus du côté de l’UE. L’UMS informera l’OFAG que les retraits de substances actives créeront dans ce cas un problème de taille. AGR est représenté dans le projet FLYIPM et suit l’affaire à l’échelon international. Tirer au clair si le traitement plante par plante/en bande, c’est-à-dire l’application ciblante permet de conserver les substances actives autorisées à ce jour.
AGS sep. 2018 : Des méthodes de lutte non chimiques avec des organismes entomophages sont appliquées entre autres dans le cadre d’un projet européen financé par des tiers dans lequel AGS est partie prenante (FLYIPM). Le développement de ce type de méthode en est à ses balbutiements.
FRL Nov. 2017: Traiter au chapitre des mouches des légumes. Les 2018 démarrent. Regrouper avec Ext. 16-11.
AGS Sep. 2017: Les essais d’application de méthodes non-chimiques ont été reconduits en 2017. Démarrage du programme C-IPM FLYIPM financé par des tiers, qui travaille sur cette problématique à l’échelon international.
FRL 2016 : Continuer à laisser aller. Projet IPM reçu en plus.
AGS Sept. 2016: En collaboration avec l'université de Neuchâtel et une firme privée suisse des essais de lutte avec des nématodes entomopathogène ont été réalisés. L'efficacité de cette méthode était plutôt modeste. Les organismes antagonistes et les formulations aussi que la technique d'application sont encore à optimiser.
Commentaires 2012-2015 supprimés.
20-18 bisher L 2020/06 Légumes en général Couverture totale sous fil mécanique efficace contre la mouche du chou A, F, G Couverture sous filets des cultures: Actuellement on vérifie sie les cultures peuvent être protégé contre la ponte à l'aide de filets. Des questions par rapport à la réalisation (développement d'outils), l'efficacité (choix des filets) et la rentabilité (coûts supplémentaires) se posent. En complément il faut évaluer si la technique et les expériences puissent être appliquées à d'autres variétés de choux (p. ex. brocoli, etc.) et même aux carottes (mouche des carottes). Les filets peuvent soutenir la protection des cultures en plein champ contre des insects difficiles à combatre (p. ex. brocoli et d'autres légumes de plein champ contre les punaises). L'utilisation plus éfficiente et fiable des filets de protection des cultures est à examiner (méchanisation partielle / moins d'humidité).
Pour radis, radis long en culture sous serre il faut examiner l'emploi de filets contre les altises et collembola (aucun produit chimique n'est homologué)
Dans le cadre du projet européen FlyIPM l'élaboration de nouvelles possibilités de lutte est prévu en collaboration avec des partenaires européens. Le transfert de connaissances des progrès et compétences doit être poursuivi.
FRL 2020: Projet à financement externe. Maintenir.
AGS Sep. 2020: Le projet AgriQnet continu.
L’utilisation de filets dans les navets est examinée maintenant, dans la 2ème année d’essai. (Projet à financement externe CCM-UMS). Les évaluations de l’année précédente étaient encourageantes. Les évaluations de cette année sont encore en attente.
FRL nov. 2019: Projet AgriQnet a demarré. Radies long:Rien en attente, même pas à l'étranger. L'utilisation de filets est possible. Des essais exploratoires ont été réalisés en 2018 avec Kaolin et pourront être poursuivi en 2019 éventuellement même avec d'autres substances actives. A intégrer au sujet des filets contre la mouche du chou et examiner la question de l'utilisation de filtes en général. .
AGS sept. 2019 : Cette problématique est porteuse d’avenir compte tenu de la limitation sévère des moyens de lutte chimiques. De premiers travaux à des fins de lutte contre la mouche du chou sur rutabaga moyennant la couverture sous filet en conditions réelles sont en cours (Station cantonale de maraîchage AG, AGS). Dans une partie de projet soutenue financièrement par l’OFAG , des solutions techniques permettant de rationaliser le déploiement et l’ouverture des filets sont en cours de développement (CCM, Sté Möri).
Des essais exploratoires avec des produits contenant du kaolin ont été menés sur des petits radis. L'attrait sur les psylliodes des plantes traitées de la sorte était moindre.
FRL Nov. 2018: Il n’existe pas de substance active contre la mouche du chou. La couverture totale sous filet est possible. Il est possible de combattre les stades jeunes des collemboles avec des poudres de roche. Transférer dans Extension afin de répondre à cette question.
AGS Sep. 2018: La mouche du chou est traité dans le cadre d’un projet financé par des tiers. Le projet prend en considération plusieurs types d’hôte.
FRL nov. 2017: Des essais avec du cyanamide calcique ont été menés par des particuliers. Mais pas d'efficacité. Mais pas d'efficacité. Agroscope est actif à ce sujet dans le cadre du programme sur les ravageurs du sol d’Extension. Le suivi est maintenu.
AGS sept. 2017: Essais menés avec de la chaux azotée et d’autres produits de remplacement. Efficacité ?
FRL 2016: L’essai sera renouvelé en 2017.
AGS sept. 2016 : Pour des raisons de capacités limitées les essais prévus ne pouvaient pas être réalisés.
Commentaires 2014-2015 supprimés.
15-28 bisher L 2020/06 Endivie Mouche de l’endive F Synthèse des connaissances actuelles dans la recherche, la vulgarisation et la pratique. FRL 2020: En cours, maintenir. Conclusions doivent être élaborées. Cependant, il faut mieux connaitre le comportement de vol de la mouche.
AGS Sep. 2020: La mouche de l’endive est présente dans certaines régions et sporadiquement au cours de l’année. Des pièges ont été installés en suisse romande et orientale afin d’obtenir plus d’indices par rapport à la présence de ce ravageur.
FRL nov. 2019: Essais en cours avec AGS. Des mouches sont attrapées et élevées par AGR.
AGS sept. 2019 : Des essais de piégeage sont en cours en Suisse romande dans le but de monitorer les vols de la mouche de l'endive traité par Andi Bühler.
FRL nov. 2018: Le diméthoate a été biffé du catalogue en France. La Suisse romande dispose d’un monitorage de ce ravageur. Cet insecte ravageur ne s’est pas manifesté l’an dernier. Les essais n’ont par conséquent pas pu être menés.
AGS sep. 2018 : Est-ce qu’une campagne de surveillance a été menée en 2018 dans quelques régions de production ? Le succès de la lutte dépend d’un échéancier pertinent pour les diverses mesures de lutte engagées. La substance active abamectine est homologuée en Belgique contre la mouche mineuse de l’endive => déposer une requête d’« usage mineur ».
FRL Nov. 2017: En cours.
AGS Sep. 2017: Est en cours de traitement avec les mouches du chou et de la carotte dans un programme de recherche consacré à la lutte contre les mouches des légumes (Ext. 16-11).
FRL 2016: Laisser aller en collaboration avec production d’endives.
AGS Sept. 2016: Dans le cadre du projet "indications lacunaires" on travaille à des homologations supplémentaires d'insecticides. Continuer le monitoring dans des régions avec de fortes attaques.
Commentaires 2010-2015 supprimés.
20-22 bisher L 2020/07 AG BLW / FiBL / FS FR / Diverse Légumes en général Souchet comestible (Cyperus) - lutte contre les premières attaques F La propagation de Cyperus continue. Il est demandé à l’UMS de soutenir les projets de lutte contre les premières attaques par un traitement à la vapeur et d’associer d’autres acteurs (entrepositaires, grande distribution, commerce, autorités) en mettant des moyens à leur disposition. Face au désastre économique que représente la propagation du souchet dans les sols maraîchers, il est indispensable de contrôler son développement et de disposer d’une substance efficace. Les essais Agroscope ACW ont montré l’efficacité de l’Halosulfuron.
La plupart des herbicides résiduaires, à de rares exceptions, sont sans effet.
FRL 2020: Maintenir, il faut avant tout de la recherche/du conseil interdisciplinaire.
AGS Sep. 2020: La recherche a élaboré les connaissances nécessaires. Il y a des exemples concrets de surfaces fortement contaminées qui ont pu être assaini par l’application conséquente de mesures ciblées de lutte. Tant qu’il y a de la vie (et de la persévérance), il y a de l’espoir ! Malheureusement ça coince considérablement lors de l’exécution dans différents cantons et au niveau fédéral.
AGS donne actuellement un appui technique à une entreprise privée développant une machine pour le traitement à la vapeur (procédé continu) pour l’utilisation en plein champ.
FRL nov. 2019: Maintenir. Le problème en soi n'est pas encore résolu. AGS reste actif dans la recherche de solutions pour les cultures maraîchères.
UMS oct. 2019: Car il manque d'informations, de coordination et d'une vue d'ensemble au niveau Suisse, une délégation constitué de COSAC, CSPC et USP, en accord avec l'OFAG, a décidé de regrouper à l'avenir les nombreux groupes de travail actifs et inactifs au sujet du souchet comestible dans un seul groupe de travail "coordination nationale souchet comestible". Une prémière séance aura lieu au mois de novembre.
AGS sept. 2019 : Les bases méthodologiques et techniques pour l’élimination des sites d’attaque première ont été élaborées par Extension Légumes. Il s’agit maintenant de les mettre en œuvre, ce qui semble être une entreprise difficile à cause de l’absence de consignes et directives fédérales et de la part de la plupart des cantons.
Des stratégies (herbicides) destinées à des surfaces très infestées ont par ailleurs été mises au point et essayées avec succès quant à leur efficacité. L’halosulfuron constituerait un élément précieux dans ce type de stratégie de lutte, mais il ne permet pas de résoudre le poblème à lui seul.
FRL nov. 2018: Plusieurs résultats d'essai sont à disposition. Il faut continuer à forcer la communication, notamment aussi en ce qui concerne la transmission par les semis. En cours, maintenir sur la liste.
AGS sep. 2018 : Il est apparu que la pression adventitielle diminue nettement au fil des ans (diminution des nodules capables de germer dans le sol => assainissement des surfaces envahies) lorsque les levées de souchet sont combattues rigoureusement et sans relâche. Plusieurs essais de lutte thermique en traitant à la vapeur les premiers foyers lancés sur des bases privées sont accompagnés par des spécialistes. La sensibilisation des praticiens quant au risque de propagation par les graines a continué.
FFG Nov. 2017: En cours. AGS Sep. 2017: De nouvelles adventices à problème difficiles à combattre se manifestent sans cesse sur les surfaces maraîchères (exemple ad hoc renouée amphibie). Des stratégies d’élimination et de lutte sont en cours d’essai en collaboration avec des stations régionales. Des examens sur l’importance de la reproduction générative dans la propagation du souchet comestible ont montré qu’à leur tour, les graines peuvent aussi en pleine terre générer rapidement de nouveaux foyers de Cyperus. À l’avenir, le GT ExtG se limitera à traiter exclusivement des problématiques spécifiques à la culture maraîchère du souchet comestible. Les recherches consacrées à Cyperus sont dirigées par le GT malherbologie de Changins. FRL 2016: Laisser aller, en cours avec d’autres herbes à problème et plantes envahissantes. AGS Sept. 2016: La responsabilité principale pour le projet "stratégie pour la lutte contre le souchet en géneral " est attribuée aux collègues de la malherbologie de Changins (J. Wirth, C. Bohren). Les questions spécifiques concernantes les cultures maraîchères comme le développement des stratégies d'herbicides sont travaillées par l'ExtG. Commentaires 2010-2015 supprimés.
19-14 bisher L 2020/08 FS BE/FR / FiBL Légumes en général Réduction des dérives grâce à de nouvelles techniques Di Le plan d’action national Produits phytosanitaires vise à réduire les risques pour les humains, l’environnement et les cultures du fait de l’utilisation de produits phytosanitaires (PPh) dans l’agriculture. L’utilisation et l’aboutissement des PPh devront se limiter aux situations où c'est nécessaire pour protéger les cultures.
Depuis quelques années déjà, des essais de technique d’application de PPh avec des méthodes magnétiques ont lieu. Le développement paraît avoir réussi une percée en la matière. La commission technique d’évaluation technique des Pays-Bas (TCT) a octroyé à un système mis au point par MagGrow une homologation de système de réduction des dérives reconnu. Ce système réduit les dérives et économise en même temps des PPh.
Il s’agit d’un système d’aimants et de buses à dérive limitée à monter sur des outils existants. Le système a été testé en grandes cultures et en maraîchage par la société i.z.m. Université de Wageningen et quelques exploitations réelles. Les mesurages ont été effectués selon la norme néerlandaise CIW et le protocole international de mesurage des dérives ISO22866.
Ce système serait à tester en Suisse à titre de mesure concernant le plan d’action national Produits phytosanitaires. L’objectif est l’homologation dans les meilleurs délais en Suisse.
FRL 2020: Suivre de près, maintenir. Cees Verbree et AGS (dirigé par Martina Keller) vont visionner les documents.
AGS Sep. 2020: Dès que la pompe à traiter décrite est commercialisé en Suisse, AGS contribuera aux éventuelles essais avec un appui technique. FRL nov. 2019: Maintenir. A changer en "général" et à inclure dans une exploitation maraîchère. Thomas Anken a été mis au courant. A intégrer dans le projet consécutif du projet Steketee.
AGS sept. 2019 : Il faut constamment se tenir au courant des derniers développements et expériences dans toutes les cultures.
FRL nov. 2018: FRL fait une demande à Agroscope Tänikon (Thomas Anken). Cadenazzo a mis au point un appareil d’application adapté à la serre. Les essais débuteront en 2019.
AGS sep. 2018: Les pulvérisateurs électrostatiques sont un sujet de discussion et utilisés dans quelques cas depuis plus de trente ans. Plusieurs nouvelles méthodes diminuant plus efficacement les dérives ont entre-temps été développées dans le domaine de la technique d’application.
FRL Nov. 2017: Une firme irlandaise a mis au point une technique de ce type. Diverses données ont été acquises avec l’université de Wageningen aux Pays-Bas. La vérification est très laborieuse. Visionner la littérature. Vérifier éventuellement l’appareil pour les grandes cultures en général avec Agroscope Tänikon.
AGS Sep. 2017: Le GT ExtG suit les évolutions en matière de technique d’application et assiste l’OFAG dans la mise à jour des directives existantes. Synergies avec d’autres programmes (financements tiers) ?
20-15 bisher L 2020/08
2020/25
FS BE / FS FR / FiBL Légumes en général Robotique: Réduction de l’utilisation des pesticides dans les cultures spéciales au moyen de la robotique, de l’amélioration des procédés mécaniques, Reconnaissance optique des ravageurs Di A l'avenir nous allons travailler davantage avec des robots. L'emploi du personnel doit être réduit. Objectif: Tester et évaluer des techniques existantes en pratique dans les cultures de légumes, et les développer. Comment cela est assuré légalement? Assurances? Sécurité au travail? A l'avenir nous allons travailler davantage avec des robots. L'emploi du personnel doit être réduit. Développement d'un projet financé par des tiers (projet AgriQnet) à ce sujet (en cours).
Détection optique d'organismes nuisibles: Les premières recherches montrent que l'analyse d'images automatisée (Deep learning/machine learning) sont une piste à explorer pour les thrips, méligèthes, cyperus et donc probablement aussi pour la mouche de la carotte. A) Existent-t-il d'autres organismes intéressants? Quel ressources, études effectuées, personnes de contact existent? Wageningen vient de développer un Algorithme pour détecter automatiquement la mouche blanche dans la serre. Il faut adapter celui-ci à d'autres organismes et l'utiliser en pratique. La CCM/l'UMS sont priées de déposer des projets adéquates.
FRL 2020: Le projet à financement externe expire le 31/10/21. Un nouveau projet sur la technologie de pulvérisation ponctuelle avec une largeur de travail de 4,5 m est sur le point d'être soumis. Un producteur est recherché qui est prêt à contribuer à la machine et à accompagner les études de dérive de l'AGS pendant 3 ans. Appel aux services de vulg pour l’évaluation et motiver des producteurs à y participer. Il faut des partenaires de la production. Encourager l’UMS à soutenir les producteurs participants car ils font un effort pour toute la filière. Maintenir.
AGS Sep. 2020: Le projet à financement externe « Robot de binage » est sur le point d’être finalisé. La technologie (spotspraying) est en principe prêt à être utilisée en pratique et permet une économie quantitative des PPh de 50 à 70 % dans les cultures plantées classiques. Afin que l’utilisation de ces machines soit intéressante du point de vue économique et de la gestion du travail, il faut que des modèles suivants plus performants soient développés sur la base du prototype existant (le nouveau projet est demandé). Des projets supplémentaires (en parallèle) doivent en plus démontrer que le risque de dérive est considérablement réduit par cette technique d’application comparé aux techniques standard, afin de réduire les exigences de protection des eaux en ce qui concerne les « PPh critiques ».
Le sujet de la reconnaissance optique des organismes nuisibles est traité dans le cadre du projet PFLOPF.
FRL nov. 2019: FRL 2019: maintenir. AGS s'en occupe. Il est prévue de proposer und projet consécutif.
AGS sept. 2019 : Le projet financé par des tiers d’évolution du robot bineur et pulvérisateur combiné de Steketee sera continué en 2020. Le groupe de spécialistes Extension Légumes est en contact étroit avec des sociétés privées et des StartUp qui continuent de développer la technique de binage commandée par caméra et GPS.
Reconnaissance optique des ravageurs. Un projet entre Agroscope (Vincent Michel) et le CSEM est en cours et des premiers résultats très prometteurs ont été obtenus. Un projet à plus plus grande échelle est en cours d'élaboration, sous la forme d'un InnoSuisse ou d'un projet totalement intégré chez Agroscope. dans un premier temps le projet s'est focalisé sur l'acarien tétranique et l'oïdium (tomate et fraise).
FRL nov. 2018: Continuer d’observer et de suivre l’évolution.
AGS sep. 2018 : AGS participe à la poursuite du développement de technologies existant déjà sous forme d’ébauche et amène dans la discussion des aspects importants de la protection phytosanitaire et de la technique d’application (projet financé par des tiers).
Projet CCM-UMS-Möri-Stations cantonales BE+FR : Le robot bineur Steketee sera transformé en pulvérisateur de fongicide et d’insecticide commandé par caméra et apte à administrer des traitements ciblés à quelques plantes cultivées (crop adapted spraying) => jusqu’à 90 % d’économie de PPh => réduction considérable du ruissellement. Prochaine étape : Cartographie de la surface cultivée jusqu’à l’échelon du pied (cloud solution) => relevé de la croissance de chaque plante => récolte ciblée des pieds assistée par ordinateur.
Projet Ecorobotix : Le développement de ce robot prévu pour le traitement herbicide plante à plante continuera non seulement pour la betterave sucrière mais aussi pour l’oignon. Avant d’entrer dans la phase de l’apprentissage machine renforcé, il faut adapter l’algorithme d’analyse d’image pour lui permettre de reconnaître les pieds et les rangs d’oignon. C’est pourquoi aucun essai n’a pu être mené en 2018.
FFG Nov. 2017: Projet en cours. Suivi. AGS Sep. 2017: ExtG y travaille ensemble avec Tänikon. La participation à un programme financé par l’OFAG - Ecorobotix - est prévue => la culture étalon sera l’oignon. FRL 2016: Projet en cours. Par Suzanne Schnieper un résumé des appareils existants sera publié sous peu. Thème d’économie d’entreprise. Coordination avec offices/services, où l’on teste de tels appareils. (GT Economie d’entreprise). AGS Sept. 2016: Les méthodes alternatives de désherbage (robotique, films de paillage) sont développées par l'industrie privé à un niveau internatrional. AGS poursuit les tendances et est prêt à collaborer dans le cadre de projets de fonds tiers. Les conséquences économiques sont encore à explorer.
20-17 bisher L 2020/09
2020/21
BFH-HAFL Légumes en général Terres : Projet d’amélioration foncière(BOVE-Projekt) / Fertilité des sols, désinfection des sols (fumigants) Bo Dans l’attente de solutions alternatives aux fumigants chimiques, efficaces et économiquement supportables, les pays européens autorisent toujours l’emploi de certains désinfectants chimiques (métam-sodium, dichloropropène, oxamyl,…). Actuellement, les producteurs Suisses n’ont pas cette possibilité et en supportent les conséquences économiques, parfois très lourdes. Dans le même temps, les légumes étrangers importés en Suisse, cultivés avec des moyens de productions que les maraîchers suisses ne disposent pas, concurrencent la production indigène. Voilà une situation guère équitable !
Les études sur les alternatives possibles de remplacement des désinfectants chimiques des sols (DMDS, biofumigation, …) doivent être encouragées et intensifiées en Suisse. En attendant une évolution future favorable (espérons-le), des possibilités d’usages de fumigants chimiques doivent pouvoir être accordées (autorisations dérogatoires) en fonction des difficultés clairement identifiées (maladies telluriques, nématodes, adventices envahissantes…) et qui à ce jour ne peuvent pas être combattues autrement.

Depuis des années, l’Italie connaît de plus en plus de problèmes avec de nouvelles souches plus agressives de Verticillium. Les dégâts causés par ce pathogène ont augmenté aussi au Tessin.
Analyser la situation et développer des stratégies de lutte.

Projet d’amélioration foncière(BOVE-Projekt): Le problème des maladies du sol a fortement augmenté ces dernières années. Il faut absolument allouer des ressources supplémentaires à la recherche orientée solutions et applications dans ce domaine.
FRL 2020: Essais prévus et initiés pour 2021. Maintenir.
AGS Sep. 2020: Les pathogènes du sol les plus prioritaires seront déterminés en fonction des retours et soumissions de la pratique maraîchère. Suite aux premiers essais préliminaires internes, des essais in-situ régionaux seront réalisés en coopération avec les offices cantonaux. 2020 : ombellifères, salades, radis long. A cet égard, des synergies avec des projets à financement externe seront exploitées. FRL nov. 2019: Projet est poursuivi par AGS. Humus, structure du sol devront encore être rajoutés. Collaboration avec AGR, HAFL et les régions. Le sol est une base importante de l'alimentation, le sujet et donc à maintenir.
AGS sept. 2019 : Cette problématique est porteuse d’avenir compte tenu de la limitation sévère des moyens de lutte chimiques. De premiers travaux à des fins de lutte contre la mouche du chou sur rutabaga moyennant la couverture sous filet en conditions réelles sont en cours (Station cantonale de maraîchage AG, AGS). Dans une partie de projet soutenue financièrement par l’OFAG , des solutions techniques permettant de rationaliser le déploiement et l’ouverture des filets sont en cours de développement (CCM, Sté Möri). Regroupé avec projet 17-18. FFG Nov. 2018 (Ext. 17-18 ): Maintenir sur la liste et attendre le résultat.
AGS sep. 2018 (Ext. 17-18 ): V. Michel démarrera en novembre 2018 en collaboration avec onze partenaires dans huit pays le projet BEST4SOIL qui entend diffuser dans toute l’Europe sous des formes facilement compréhensibles (vidéos, fiches techniques) plusieurs méthodes de lutte contre les maladies du sol (champignons, nématodes). La santé du sol et la matière organique dans le sol seront d’autres sujets traités.
Les vidéos et fiches techniques seront disponibles pour les producteurs et les conseillers dès le fin 2019 (D, F et I). Une évaluation globale des examens réalisés les années précédentes sur l’efficacité des antagonistes et les adaptations des techniques culturales révèle une nette diminution de la pression pathologique grâce aux méthodes préventives de ce type. Les essais de longue durée chez AGS attestent l’amélioration de la vitalité des cultures légumières grâce à l’utilisation répétée de compost de qualité irréprochable. Exemple : laitue à feuille de chêne 2018. En ce qui concerne la fumure azotée, il faut savoir que l’augmentation du taux d’humus due aux apports de compost entraîne une augmentation supplémentaire de l’azote disponible pour les plantes (Nmin), ce qui peut provoquer des perturbations physiologiques dans les cultures si l’on ne réduit pas les apports complémentaires de N. Il faut de plus savoir que les compost produits sous des conditions qui ne seraient pas optimales risquent d’importer de nouveaux ravageurs dans les surfaces.
FRL Nov. 2017 (Ext. 17-18 ): Maintenir sur la liste, les chercheurs travaillent continuellement sur ce thème.
AGS Sep. 2017 (Ext. 17-18 ) : Les essais menés en 2017 (espèces de chou, laitues, oignons) confirment pour certains les expériences des années précédentes. Elles avaient montré que les adaptations de technique culturale, par exemple l’adoption de la culture sur butte, l’utilisation d’antagonistes et l’application judicieuse d’engrais organiques (chitine, compost) favorisent l’épanouissement de la culture et diminuent la pression des pathogènes du sol. De nouveaux pathogènes du sol ont causé tout récemment d’importantes pertes dans de nouvelles cultures. Essai pour lutter contre les nématodes mis en place cette année, encore en cours, probablement reconduit en 2018.
Commentaires 2012-2016 supprimés.
19-13 bisher L 2020/10 Légumes en général Herbicide naturel, lutte biologique contre les ravageurs, adjuvants pour plantes A L'utilisation des herbicides tels le glyphosate est de plus en plus remise en question. De nombreuses méthodes mécaniques ou thermiques permettent de détruire les herbes adventices, mais elles sont généralement très onéreuses. Il existe des préparations herbicides naturelles, notamment avec du Bicarbonate de soude. Sont elles efficaces? A quel dosage? Est-ce autorisé en agriculture?
Association de produits biologiques et produits sysnthétiques existants dans le but de réduire les résidues, optimiser la quantitié d'intrants phytosaniatires et de proteger l'environement.
L'adjuvant pour plantes "Pflanzen-Fit" à la base micro-organismes efficaces EM et de substances actives phytogènes est brumisé une fois par semaine sur les cultures (1 à 2 l/ha dans 600 à 1'000 l d'eau). Des essais préliminaires ont montrés que les ravageurs sont tenus à l'écart. CE projet doit montrer si les ravageurs suivants sont tenus à l'écart des choux: noctuelle du chou, piéride de la rave, piéride du chou, teigne des crucifères, athalia rosae, cécidomyie du chou, mouche du chou, altises.
Le produit est inscrit pour la liste des intrants FiBL de l'année prochaine.
FRL 2020: Regrouper avec 20-01
AGS Sep. 2020: Voir 20-01
FRL nov. 2019: Regrouper avec le projet 17-13 (No. 13 - Acide nonanoïque). Les herbicides naturels sont gardés à l'ésprit. Les herbicides naturels sont gardés à l'ésprit.
AGS sept. 2019 : De nombreuses expériences précieuses on été collectées en 2019 dans la culture de référence « Oignons » en ce qui concerne l’application d’herbicides « naturels » permettant le brûlage à l’intérieur des cultures légumières.
FRL nov. 2018: Continuer d’y travailler à titre d’essai. S’approcher des propriétaires des produits pour obtenir des autorisations. Le produit coûte trop cher dans sa formulation actuelle. Stähler annonce un produit.
AGS sep. 2018: AGS a essayé au cours des dernières années des « herbicides naturels » dans le cadre de plusieurs essais d’application différents : Leur efficacité contre des espèces d’adventice choisies a été examinée (travail de bachelor à l’Hepia). Les essais de compatibilité dans les cultures d’oignon ont donné des résultats positifs. Plusieurs produits appartenant à ce groupe d’herbicides feraient sans doute de bons produits de remplacement ou de rechange par rapport aux herbicides de contact classiques.
20-01 bisher L 2020/10 Légumes en général Protection phytosanitaire naturelle A La suppression de produits phytosanitaires importants et la sévérité croissante de la Confédération, des médias et des consommateurs nous demandent de répondre aux exigences actuelles et futures avec des produits naturels afin de remplir les objectifs qualitatifs pour les différentes denrées alimentaires. FRL 2020: Maintenir, poursuivre (intégrer 19-13)
AGS Sep. 2020: Dans le cadre du projet d’extension « Stratégies phytosanitaires » des produits non chimique de synthèse sont dans la mesure du possible également pris en compte. Des propositions concrètes de la part des entreprises PPh y.c. des indications d’application pour la réalisation des essais sont les bienvenues
FRL nov. 2019: AGS est obligé de toujours en tenir compte dans ses processus. Ces substances actives sont donc toujours inclus. Question politique, est transmis à l'UMS. Toutefois, il serait important que la préssion vienne également du FRL. L'UMS clarifie à l'interne si le FRL doit également être actif.
AGS sept. 2019 :. Les projets d’extension d’Extension Légumes dans le but de mettre au point des stratégies phytosanitaires durables ont travaillé autant que possible avec des produits non de synthèse. Les firmes propriétaires de produits de remplacement pré-essayés désireuses de les mettre à dispositions pour mener des essais sont les bienvenues.
19-23 bisher L 2020/11 Brocoli Mildiou, alternariose sur brocoli bio F D’où cela vient-il ? Comment peut-on éviter la pourriture de l'inflorescence du brocoli biologique ? Existe-il un produit ? Solutions techniques ? FRL 2020: Essais de stratégie en cours et pas encore terminés. Maintenir et poursuivre. FiBL prévoit un projet sur 4 ans pour le brocoli bio.
AGS Sep. 2020: Dans une exploitation privée une large gamme de fongicides a été appliquée. L’essai est en cours. Les évaluations suivront
FRL nov. 2019 : Pourrait être traité ensemble avec le projet d'extension, car, outre l’alternariose, on y travaille sur le mildiou.
AGS sept. 2019 : De l’alternariose a été diagnostiquée dans la plupart des envois par la pratique de brocolis présentant ces symptômes. Un essai pour vérifier l’efficacité contre cette maladie de plusieurs substances actives a été mis en place chez AGS en 2019. L’évaluation suivra à la fin octobre.
FRL nov. 2018: Maintenir tel quel, car il y a un problème dans la pratique. Déplacer dans les lacunes (défaut d’homologation ?) «Usage mineur» broccoli. Changer l’hiérarchisation en 1.9.
AGS sep. 2018: Ceci s'adresse à la culture biologique. Dispose-t-on à cet égard déjà d’expérience dans la pratique et dans des essais ? Hygiène/désinfection des semences. Application de produits biocompatibles non chimiques ?
17-34 bisher L 2020/11 Carottes, céleri, choux Sensibilité d’espèces d’Alternaria et de Cercospora à différents fongicides. F Les taches foliaires peuvent être occasionnées par différents pathogènes. On a observé récemment une tendance au déplacement de la palette des pathogènes des espèces du genre Alternaria à celles du genre Cercospora. Chez la carotte par exemple, seuls les fongicides contre Alternaria sont autorisés, alors que beaucoup de dégâts (avec des symptômes analogues) sont attribuables à Cercospora. On ne sait cependant pas si l’efficacité des fongicides contre Alternaria donne les mêmes résultats contre Cercospora. Il serait cependant très important de le savoir pour assurer une protection efficace des cultures. Pour cette raison, il convient de combler cette lacune dans nos connaissances. FRL 2020: Problème désamorcé dans les carottes. Pour céleri / choux il reste également pas mal de travail pour résoudre le problème. Pour le céleri, la situation s’aggrave notamment en automne. A poursuivre impérativement.
AGS Sep. 2020: Problématique dans les carottes désamorcée grâce aux nouveaux fongicides homologués. => Reconversion des stratégies de fongicides
FRL nov. 2019 : Les choux communs sont problématiques, des essais de fongicides ont eu lieu et devront être poursuivis.
AGS sept. 2019 : La situation se détendra pour les carottes grâce à de nouvelles autorisations supplémentaires de fongicides modernes. L’alternariose provoque dans certaines régions des pertes sévères sur quelques espèces de crucifères, notamment sur brocoli. Des essais de lutte dédiés sont en cours chez AGS.
FRL nov. 2018: Publier les préconisations d’application ? Des analyses fouillées ont montré que les maladies traitées comme des alternarioses ne sont pas toutes des alternarioses. La pratique souhaite un test d'alternariose rapide. Agroscope explore la possibilité de développer un tel test. Puis il sera possible de mener des essais au pays des Trois-Lacs FR/BE.
AGS sep. 2018 : Les analyses réalisées en 2018 confirment que l’importance de la cercosporiose de la carotte a été sous-estimée à ce jour. La majorité des échantillons de feuille analysés présentaient en effet des infections mixtes par Alternaria et de Cercospora. Il est donc indiqué de porter son choix de préférence sur des produits à large spectre.
FRL Nov. 2017: Il existe de grandes différences entre ces deux maladies en ce qui concerne l’efficacité de diverses substances actives. L’infection première de l’un ou l’autre de ces champignons est déterminante. D’autres informations suivront.
AGS Sep. 2017: Les observations et analyses réalisées en 2017 montrent que le potentiel ravageur des cercosporioses est aussi grand que celui des alternarioses. Suite des travaux dans un programme financé par des tiers.
FRL 2016: Laisser aller, car les taches sur les feuilles Alternaria et Cercospora présentent les mêmes symptômes. Des maisons sont priées d’indiquer comment d’éventuelles substances peuvent agir sur ces deux maladies cryptogamiques. On demande du matériel d’essai des régions.
AGS Sept. 2016: Dans le cadre d'un projet financé par fonds tiers des études diagnostiques concernant les pathogènes provoquant des maladie de feuillage sont prévues. But: Optimisation de la lutte chimique.
19-01 bisher L 2020/11
2020/03
Céleri branche Stratégie de lutte contre Colletotrichum acutatum F Rabougrissement du feuillage de céleri branche causé par des phytoplasme (Aster yellow) dont les vecteurs sont de petites cicadelles. FRL 2020: Problème spécifique au céleri branche. Des essais complémentaires sont nécessaires. Le Tessin y a absolument besoin d’une solution. Maintenir.
AGS Sep. 2020: Une large gamme de fongicides a été testée. Leur efficacité est en générale décevante. Les point d’action principaux sont la qualité des semences et la santé des jeunes plants.
FRL nov. 2019: Ce n'est pas un virus mais une mycose qui est transmis. Le titre doit être reformulé (cicadelles/phytoplasmes est à remplacer par Colletotrichum acutatum). AGS y continue.
AGS sept. 2019 : Un vaste assortiment de fongicides modernes a été examiné contre Colletotrichum (un des agents de l’anthracnose). Aucun des produits essayés n’a permis de diminuer le taux d’attaque. La maladie peut se transmettre via les semences et les plants. Il serait bon d'explorer l’efficacité de la décontamination à la vapeur des semences et d’autres mesures d’hygiène.
FRL nov. 2018: Il faut répéter l’essai à Cadenazzo en 2019. Essai de pulvérisation. Clarifier l’itinéraire des plants quant à d’éventuelles attaques préalables.
AGS sep. 2018 : Les dégâts attribués à ce jour à des virus ou des phytoplasmes ont pour origine le pathogène fongique Colletotrichum acutatum.
La maladie a été mise en évidence à grande échelle pour la première fois en 2018 et reste largement inconnue à l’étranger limitrophe. M. Jermini a mené un essai d’efficacité d'entente avec M. Lutz. Dans l’immédiat, les produits entrant en ligne de compte sont des fongicides déjà utilisés sur cette culture contre d’autres maladies => extrapolation.
La question se pose de savoir si une extension d’autorisation pour des fongicides fondamentalement efficaces permettrait de résoudre ce problème ou si d’autres clarifications dans le cadre d’un projet d’Extension seraient nécessaires.
FRL Nov. 2017: Poursuit. Groupe interne de l' Agroscope sous la direction de Reto Neuweiler.
AGS Sep. 2017: Au cas ou le problème serait à nouveau apparu en 2017, il faudra y consacrer des recherches dans le cadre d’un projet Agroscope prévu sous PA 18-21 qui aura pour but la lutte contre les virus, phytoplasmes et bactéries en culture maraîchère.
FRL 2016: Les cytoplasmes s’installent dans un nouveau domaine des organismes nuisibles, qui prend de l’ampleur. AGR Cadenazzo y est actif. Laisser aller.
AGS Sept. 2016: Analyse du problème sur la base de la diagnostique. Plantes hôtes, vecteurs?
19-24 bisher L 2020/12 OTM / HAFL Légumes en général Ver fil de fer A Le taupin (agriotes sp.) est responsable de dégâts considérables aux cultures maraîchères (salade, carotte, poireau, échalote, oignon...). On constate que les cas se multiplient année après année. L'absence d'insecticide (granulé) applicable en traitement du sol est un problème en Suisse mais pas en UE. Problème auquel s'ajoute le retrait prochain des insecticides néonicotinoïdes pour le traitement des semences (Gaucho...). Une situation grave qui laisse la profession sans solution. L'homologation d'un insecticide granulé du type Karate WG ou équivalent est nécessaire.
Les dégâts causés par les vers fils de fer augmentent sur plusieurs cultures, en plein champ ainsi que dans les abris. Il manque des stratégies de lutte efficaces.
FRL 2020: Poursuivre l’essai à long terme. Maintenir. OTM annonce des effets positifs dans des essais avec utilisation anticipée d’Attracap (jusqu’à 50%). BFH-HAFL a également constaté dans des cultures de pommes de terre, que le moment de l’application est fort déterminant. L’organisme nuisible doit se trouver dans la couche supérieure du sol. Application anticipée préventive de la substance active.
AGS Sep. 2020: L’effet de compositions d’antagonistes se trouve dans des cultures de courte durée lors l’une application à court terme. AGS a mis sur pied un essai à long terme. Les résultats suivront
FRL nov. 2019: Maintenir. Premiers résultats présentés lors de la journée PS. Il reste des questions non éclaircis, besoin de recherche supplémentaire.
AGS sept. 2019 : OTM a mené en concertation avec AGS des essais de lutte avec Attracap dans plusieurs cultures légumières en Suisse romande. Extension Légumes mène couramment de tels essais sur patate douce.
FRL nov. 2018: Agroscope Reckenholz est très active en grandes cultures. Il n’existe aucune nouvelle substance active prometteuse. Il ne faut pas amener de ressource du site de Wädenswil dans ce cas. Extension cultures maraîchères est en contact avec Reckenholz à ce sujet.
AGS sep. 2018 : Agroscope (chef de projet G. Grabenweger) réalise des analyses approfondies en grandes cultures (principalement la pomme de terre).
Les connaissances acquises dans le cadre de cette étude s’appliquent à l’identique en culture maraîchère.
Il serait inutile que les chercheurs en culture maraîchère essaient de leur côté de réinventer la roue.
https://www.kartoffel.ch/fileadmin/redaktion/pdf/Branche/Kartoffeltage_2015/2_Lutte_contre_le_ver_fil_de_fer_Keiser_Breitenmoser.pdf
http://www.pag-ch.ch/fileadmin/Fichiers_PAG/pdf/3._Nat._Ackerbautagung/9._Eckhard_F_Drahtwurmbekaempfung.pdf
FRL Nov. 2017: Agroscope Wädenswil suit les activités de Reckenholz en la matière. Approche politique Il manque à la firme des surfaces d’essai infestées de vers fil de fer.
AGS Sep. 2017: On observe de près les analyses d'Agroscope Reckenholz dans le domaine des grandes cultures. Les méthodes présentant une bonne efficacité en grandes cultures feront l'objet d'essais en culture maraîchère.
FRL 2016: Laisser aller. La lutte contre les parasites en grandes cultures est examinée intensivement à Reckenholz. Qu’est-ce qui peut au mieux être repris pour des cultures de légumes. Info à ce sujet en 2017 sur ce qui s’est fait.
Discuter de la situation avec l’OFAG, du fait que les substances efficaces sont distribuées dans le monde. Estimer en fait le potentiel de dommage (avec OCCM et instances phytosanitaires) et élaborer avec l’OFAG des critères pour une autorisation. Lead: Secrétariat FFG/FRL.
AGS Sept. 2016: Il est peu vraisemblable que de nouvels insecticides de sol seront homologués. Des stratégies alternatives qui se trouvent encore dans un stade de développement précoce gagnent en importance. AGS maintient le contact et la collaboration avec d'autres instituts.
20-07 bisher L 2020/12 Légumes en général Dégâts des punaises Halymorpha halys et Nezara virdula sur les légumes de PLEIN CHAMP F Si les punaises dans les serres de légumes-fruits et petits fruits sont sur toutes les lèvres en ce moment, ces ravageurs infligent aussi des dégâts importants aux légumes de plein champ, par exemple le chou-fleur, les brocolis et les salades. La polyphagie de ces ravageurs importés fait craindre des dégâts dans d’autres cultures de plein champ.
Contrairement aux serres, il ne semble guère envisageable d'y répandre un jour des auxiliaires activement pour diminuer les dégâts. Il serait nécessaire de réfléchir à d’autres mesures à cet égard. Mais le temps presse, car les étés caniculaires 2018 et 2019 font s’accroître fortement les populations et ce n’est pas près de s’arrêter.
FRL 2020: Regrouper avec LN 21-01. Suivre de près, autant dans l’équipe plein champ qu’à Conthey (nouveau projet de serre ?) Un projet à ce sujet pourrait être lancé pour AGS Conthey.
Projet FiBL sous serre démarre également en 2021. Conférence punaises le 16.12. au Strickhof.
AGS Sep. 2020: Voir 21-01. Le groupe de recherche extension cultures maraîchères soutien la mise en œuvre d’essais en plein champ en rapport avec la problématique des punaises en plein champ.
FRL nov. 2019: Quelques cas en plein champ, notamment en bio. La recherche sous serre est importante. Continuer la surveillance. L'utilisation d'auxillières dans les serres à Conthey serait à étudier. Actuellement c'est une question des ressources à Conthey. Voir numéro d'ordre 45. A ne pas confondre la production en plein champ et celle sous serre.
AGS sept. 2019 : AGS a entretenu un réseau de monitoring des punaises en Suisse alémanique et au Tessin. Étant donné que les punaises à l’origine des dégâts appartiennent à plusieurs espèces, la lutte chimique n’est pas toujours probante. Il serait bon de continuer le développement de méthodes de lutte dites alternatives à l’aide d’auxiliaires ou mécaniques. Il faut adopter une stratégie englobant toutes les cultures. En ce qui concerne les cultures maraîchères, il faut clairement se concentrer sur les cultures sous abri.
19-28 bisher L 2020/12 FS FR Choux Aleurode du chou sur les choux F Diverses matières actives contre l’Aleurode du chou restent (pour le moment) homologuées sur chou de Bruxelles. Toutefois, la suppression de la matière active méthomyl a nettement compliqué la lutte. Le chou Bruxelles est une culture qui se fait sur une période très longue. La canicule de l’été 2017 interdit l’application des divers pyréthrinoïdes homologués.
Il faudra tirer au clair quelles mesures économiquement justifiables pourront être engagées contre l'Aleurode pour permettre aussi dans le futur de produire en Suisse des choux de Bruxelles commercialisables.
FRL 2020: Maintenir, éventuellement regrouper.
AGS Sep. 2020: Les produits les plus efficaces de l’année précédente ont été testé de nouveau sur brocoli cette année. En particulier, un produit à base d’acides gras a réalisé des bons résultats. Dans le cadre du projet de détection de lacunes des nouveaux produits chimiques sont également recherchés (voir liste des problèmes phytosanitaires).
FRL nov. 2019: Continue. Beratungsring Gemüse et Landi Seeland y sont actives, ensemble avec AGS.
AGS sept. 2019 : La responsabilité est entre les main des offices de consultation compétents dans le Pays des Trois-Lacs. Extension Légumes a mené des essais quant à l’efficacité et l’optimisation de l’application de produits de remplacement non synthétiques (y c. les poudres de roche et les huiles.)
FRL nov. 2018: Étendre à toutes les espèces de chou. Plusieurs substances actives entrent en ligne de compte. Benevia (Du Pont) est prêt à en tester l’efficacité. Des problèmes peuvent surgir en Suisse lors de l'évaluation de cette substance active. DeBref de l’Alsace est un autre moyen à explorer. L’OFAG a rejeté Movento dans ce cas.
AGS sep. 2018: La lutte efficace contre la mouche blanche a posé une nouvelle fois en 2018 un défi énorme. La question se pose de savoir dans quelle mesure une extension d’autorisation pour l’azadirachtine sur d’autres espèces de chou désamorcerait le problème.
Il faut rechercher des stratégies de solution intégrales en prenant en considération la technique d’application, la stratégie d’utilisation des insecticides disponibles et des méthodes de lutte dites alternatives. Un projet correspondant est actuellement en cours dans le Pays des Trois-Lacs sous la conduite de la centrale des choux de Bruxelles, des stations cantonales et du cercle de vulgarisation PI.
FRL Nov. 2017: Poursuit.
AGS Sep. 2017: Un concept de lutte de court terme pour limiter les dégâts est en cours de développement en collaboration avec les stations cantonales et les autorités homologatrices. Il serait bon d’examiner encore une fois en détail toute la problématique afin d’améliorer l’efficacité des insecticides utilisés.
20-04 bisher L 2020/12 Choux Présence et lutte contre les psylliodes dans les crucifères F Le changement climatique semble aussi se faire sentir en ce qui concerne les psylliodes. La suppression de plusieurs substances actives aggrave le problème : Les exploitations cultivant des crucifères sont aux prises avec les psylliodes du printemps jusqu’à l’automne. Il s’agira d’identifier les espèces de psylliodes (altises du chou/des crucifères) présentes sur les crucifères en culture maraîchère et de comprendre l'évolution de leurs cycles de vie compte tenu des températures en augmentation. Il serait bon de repasser en revue les moyens/méthodes de lutte (alternatifs). FRL 2020: En cours, poursuivre.
AGS Sep. 2020: En 2020 des essais pour l’efficience de divers produits non chimique de synthèse ont été menés à nouveau. A cet égard caolin a eu une fois de plus un effet réduisant l’infestation. Un sous-semi au trèfle d’Alexandrie a également eu un effet réduisant l’infestation sur chou de Chine. FRL nov. 2019: Maintenir. Plus d'essais sont à réaliser.
AGS sept. 2019 : Des essais exploratoires avec du kaolin ont été menés en 2019 par Extension Légumes. Une efficacité partielle contre les psylliodes a été obtenue. Selon la littérature, certains microorganismes entomopathogènes produiraient également une efficacité pour le moins partielle.
FFG Nov. 2018: Maintenir sur la liste.
FFG Nov. 2018: Maintenir sur la liste.
AGS sep. 2018 : La lutte chimique directe avec les insecticides homologués est difficile sur quelques cultures en cas de forte pression pathologique (périodes caniculaires). Dans certains cas, il est possible de compenser les manques en déposant des requêtes d’« usage mineur ». Le groupe de recherche AGS 16.7 Protection phytosanitaire écologique en grande culture suit les développements les plus récents quant aux applications de champignons entomophages contre les ravageurs du sol.
FFG Nov. 2017: Continuer.
AGS Sep. 2017: Des clarifications ad hoc seront nécessaires en 2018 pour confirmer et compléter les résultats des essais de 2017.
FRL 2016: Laisser en plan. Des essais sont étendus à différents endroits en Suisse.
AGS Sept. 2016: La situation d'homologation dans les différentes espèces de légumes est à examiner pour détecter les lacunes prioritaires. Des stratégies de lutte alternatives se trouvent dans un stade de développement précoce. AGS maintient le contact et la collaboration avec d'autres instituts.
21-06 bisher 2020/22
(fehlt / Vorjahr)
FS FR / FS ZH Légumes en général Lutte contre les punaises, SOUS SERRE G En 2017 et 2018, des punaises - principalement N. viridula et H. halys - ont parfois endommagé massivement les cultures sous serre. Le problème tendra à s’aggraver à cause du changement climatique annoncé. Les exploitations conventionnelles sont touchées à leur tour, car les insecticides actifs contre les punaises perturbent massivement les auxiliaires. L’ichneumon parasite T. japonicus est présent au Tessin depuis 2018 et désormais aussi en Suisse alémanique. Il serait bon de mener des essais avec ce parasitoïde afin d’en évaluer l'efficacité contre H. halys. Il serait de plus indiqué de tester à Conthey l’influence sur le climat dans les serres d’une couverture totale sous filet avec des filets infranchissables pour les punaises.Tenter éventuellement une approche combinant la couverture sous filet et l’utilisation d’ichneumons. Étant donné que plusieurs chercheurs sont actifs dans ce domaine (T. Haye du Cabi, Olaf Zimmermann du LTZ Augustenberg, Agroscope, Koppert, Biobest), il est capital de se concerter. Ce ravageur doit rester un objet d'étude prioritaire, afin de trouver des moyens de lutte alternative en culture. Le Cabi (Tim Haye) et la ZHAW (Jürg Grunder) conduisent des recherches en la matière. Les recherches doivent se faire ensemble avec ces institutions. FRL 2020: (Re)commencer en tant que projet extension sous serre à Conthey ? Insertion générale dans les projets punaises ci-dessus.
AGS Oct. 2020: Agroscope Conthey va essayer de développer un essai dans une serre de type production en pleine terre sur aubergine afin de travailler à l'évaluation de l'efficacité de la micro-guêpe Trissolcus basilis pour lutter contre les punaises.
FRL nov. 2019: Recherche sous serre est absolument à réaliser. Conthey pourrait/devrait réaliser cela. Manque de ressources à Conthey respectivement il manque l'entomologiste pour cela. L'entomologiste à Conthey est disponible uniquement pour les grandes cultures. UMS et FRL va intervenir auprès de la direction AGS à ce sujet et demandera que Conthey met à disposition des capacités et ressources de recherche et engage un entomologiste. Continuer la surveillance.
Spécification au bonnes punaises H. Hallys et H. Jabonicus.
AGS oct. 2019: - des élevages de punaises (H. Hallys) et du parasitoïde Trissolcus basilis sont maintenus à Agroscope pour une suite potentielle des essais. - des essais en cage (Changins) et en Serre (Conthey) ont eu lieu en 2019. L'introduction du parasitoïde Trissolcus basilis à divers ratio (2 à 6 par plante) a permis d'éviter le développement de la population de la punaise. De plus les pontes de punaises observées ont été quasi entièrement parasités. la stratégie de lutte est donc prometteuse. Il ressort de nos essais que une faible introduction de Trissolcus basilis en début de saison est plus efficace qu'une introduction progressive en cours de saison et qu'une faible population de Trissolcus reste efficace. - des contrôles par frappage dans le canton du Tessin ont eu lieu mais aucune présence de H. Hallys n'a été constatée dans les tunnels de cultures alors que de fortes concentrations étaient constatées sur les arbres à proximités des tunnels. En juillet seulement, des punaises ont été retrouvées dans les cultures, elles appartenaient à 3 espèces : Halyomorpha hallys, Nezara viridula et Lygus rugulipennis. - dans le Tessin, les dégâts observés sur aubergines ont été de diverses formes: déformation des feuilles, dessèchement des fleurs et piqures sur fruits en développement. Sur concombre, les dégâts provoqués par N. viridula ont essentiellement été un dessèchement de l'apex de certaines plantes. - SUITE: dépendant de la succession de M Serge Fischer à Agroscope, des essais pourront être poursuivis. à préciser d'ici la fin 2019 ou début 2020.
FRL nov. 2019: regrouper les projets de punaises
AGS oct. 2019: Voir réponse dans la demande: cf. id-Nr 20-03 .
FRL nov. 2018: Maintenir sur la liste. Le thème est capital. Un auxiliaire naturel a néanmoins été découvert au Tessin par le CABI. Les punaises deviendront un gros problème dans le futur. La grande diversité des punaises rend nécessaire des approches de lutte au cas par cas. Discuter avec l'arboriculture, car elle subit elle aussi des dégâts importants. L’UMS expliquera à la direction d’Agroscope que l’entomologie est un thème d’importance et que des ressources supplémentaires seront nécessaires compte tenu de la problématique grandissante (courrier à la direction d’Agroscope). Coordination/discussion entre les chercheurs d’Agroscope qui travaillent sur ce thème. Mettre l’hiérarchisation de l’importance à 1.
AGS Sep. 2018: Plusieurs chercheurs travaillent en coordination sur le thème des punaises, pas uniquement en cultures maraîchères (voir 19-10), pas seuleument en BIO. Parlons-nous ici exclusivement de la culture biologique ? En PI, il existe des débuts d’homologations pour plusieurs produits.
FRL Nov. 2018 (PS 18-35) : Substance active autorisée en production conventionnelle. Les essais menés avec des substances actives bio ont malheureusement donné de mauvais résultats. Les ravageurs sont très différents.
17-60 bisher L